Protocole Japon-Mandchoukouo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Protocole Japon-Mandchoukouo, 15 septembre 1932.
Signature du protocole Japon-Mandchoukouo.

Le protocole Japon-Mandchoukouo (日満議定書) est signé le 15 septembre 1932, entre l'empire du Japon et l'état du Mandchoukouo. Le traité confirme la reconnaissance par le Japon du Mandchoukouo, après l'invasion japonaise de la Mandchourie de 1931, et l'établissement d'un état mandchou le 1er mars 1932. Le traité met également en place un accord de défense mutuelle, autorisant les troupes japonaises à stationner au Mandchoukouo, et qui occuperont par la suite le pays[1].

Du côté japonais, le protocole est signé par Nobuyoshi Mutō (en), et du côté mandchou par Zheng Xiaoxu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Le protocole spécifie un arrangement de défense mutuelle entre le Japon et le Mandchoukouo et un stationnement sans conditions des troupes japonaises, ce qui justifiera par la suite l'occupation de la Mandchourie et l'expansion de l'agression japonaise." in Continent, coast, ocean: dynamics of regionalism in Eastern Asia by Universiti Kebangsaan Malaysia. Institut Alam dan Tamadun Melayu,Institute of Southeast Asian Studies p.20

Source de la traduction[modifier | modifier le code]