Proto-austronésien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le proto-austronésien (en abrégé PAn) est une proto-langue que les linguistes comparatistes proposent de reconstruire comme le probable ancêtre commun des langues austronésiennes.

On reconstruit également deux descendants du PAn, le proto-malayo-polynésien et le proto-océanien.

Phonologie[modifier | modifier le code]

La phonologie du PAn peut être reconstruite. Selon Blust (1999)[1], le proto-austronésien a quatre voyelles: *a, *ə, *i, *u, sans opposition de longueur.

Il possède les consonnes reconstruites suivantes:

Bilabiales Alvéolaires Palatales Pal.-vélaires Vélaires Glottales
Occlusives Sourdes *p
*t
*C
*c *k *ʔ
Sonores *b *d *j *g
Nasales *m *n
*N
*ñ *ŋ
Fricatives Sourdes *S *s *h
Sonores *z
Vibrantes *r *ʀ
Latérales *l
Semi-consonnes *w *y

La nasale *N est parfois reconstruite comme une latérale sourde *L. La reconstruction de *c, *g et *r est mise en doute par certains (Wolff, 1988; Mahdi, 1988). Pour Adelaar et Himmelmann, ils doivent être reconstruits même si leur fréquence est faible[1].

Morphologie[modifier | modifier le code]

Verbe[modifier | modifier le code]

Les verbes du PAn se répartissent en quatre classes[2].

  • Les verbes prenant l'affixe <um>.
  • Ceux qui n'ont pas cet affixe.
  • Les verbes dérivés commençant par *pa-, qui est peut-être le causatif.
  • Les verbes dérivés commençant par *ka-, qui est peut-être le statif.

Syntaxe[modifier | modifier le code]

Lexique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Adelaar et Himmelmann, 2005, p.5.
  2. Adelaar et Himmelmann, 2005, p. 6.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Adelaar, Alexander et Nikolaus P. Himmelmann, The Austronesian Languages of Asia and Madagascar, Routledge Language Family Series, Londres: Routledge, 2005, ISBN 0-7007-1286-0