Protectorat d'Arabie du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Protectorat d'Arabie du Sud
محمية عدن ar

1963 – 1967

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Carte du protectorat d'Arabie du Sud.

Informations générales
Statut Protectorat britannique
Capitale Non spécifiée
Langue Arabe
Monnaie Shilling est-africain

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le protectorat d'Arabie du Sud est un regroupement d'États ayant un statut de protectorat sous l'administration de l'Empire colonial britannique. Il a existé de 1963 à 1967, avant de devenir la République démocratique populaire du Yémen (Yémen du Sud), un État indépendant, suite au retrait des troupes britanniques du territoire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte du protectorat d'Arabie du Sud (en marron).
Article connexe : Histoire du Yémen.

En 1959, plusieurs territoires se détachent du Protectorat d'Aden pour former la Fédération des émirats arabes du Sud, rebaptisée et étendue en 1962 sous le nom de Fédération d'Arabie du Sud qui inclut dès l'année suivante l'État d'Aden. Quatre territoires choisissent de rester en dehors de la fédération, et sont donc connus pendant la période 19621967 sous le nom de Protectorat d'Arabie du Sud. Il s'agit de l'État Quaiti de Shihr et Mukalla, de l'État Kathiri de Sai'un, du Sultanat Mahri de Qishn et Socotra, de l'émirat de Wahidi Bir Ali, et quelques-unes des entités du Haut Yafa (enclavées entre la Fédération et le Yémen) : État du Mawsata et sheikhats de Busi, Dhubi et Hadrami.

Les États du Protectorat d'Arabie du Sud ont un moment envisagé de mettre sur pied une fédération concurrente de leurs voisins occidentaux, qu'ils projetaient de baptiser État du Hadramaout. Il fut également question d'une fédération entre cette nouvelle entité et l'Arabie saoudite, qui souhaitait disposer d'une fenêtre sur l'océan Indien.

En 1967, tant la fédération que le protectorat sont abolis et les anciens États traditionnels dissous dans la République populaire du Yémen du Sud, qui sera rebaptisée en 1970 République démocratique populaire du Yémen, puis fondue en 1990 dans la République arabe du Yémen (Yémen du Nord), pour former la République du Yémen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]