Protection paravalanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Installation de GAZEX
Digues déflectrices protégeant la ville de Flateyri des avalanches descendant de l'Eyrarfjall en Islande.

La protection paravalanche est assurée par les différentes techniques de défense[1],[2],[3],[4] utilisées pour mieux protéger des structures (maison, route, pylone, piste, etc.) contre les avalanches de neige.

Leur utilisation nécessite du temps (projet, mise en oeuvre) et comprend au moins 3 phases :

  • organisation : choix d’événement de référence, conception d’un projet ;
  • décision : choix technique, financement ;
  • gestion de la technique retenue : entretien, mise en action.

La protection paravalanche n'est donc pas celle utilisée par le skieur de randonnée.

Types de stratégies[modifier | modifier le code]

Hors la localisation des risques, les solutions de protection paravalanche[5] collective peuvent se présenter suivant deux stratégies interdépendantes :

  • la durée de la protection entreprise[3], avec :
    • la défense permanente[4],[6] : ce sont les techniques pérennes, opérationnelles sans intervention humaine,
    • la défense temporaire[4],[6] : ce sont les techniques utilisées pendant une durée limitée lors de forts risques ; elle nécessite donc la prise en compte de différentes informations et une prise de décision humaine ;
  • le point d'intervention sur l'avalanche[3] avec :
    • la défense passive[7],[6], ou protection passive, qui vise à maîtriser, à modifier ou à détecter l’écoulement de l'avalanche,
    • la défense active[6], ou protection active, qui vise à maîtriser, à modifier ou à détecter les conditions d’initiation de l'avalanche.

La défense permanente et la défense temporaire peuvent être, chacune, soit passive soit active.

Types de techniques[4][modifier | modifier le code]

Les ouvrages en super-structure de ces techniques de protection constituent les paravalanches.

Les différentes techniques de protection paravalanche peuvent être présentées selon le découpage des stratégies, dans 4 groupes :

Protection Permanente Temporaire
Type Exemple(s) Type Exemple(s)
Passive Déviation Galerie, tremplin, tourne, digue, étrave Réglementation Interdiction, évacuation, consigne
Freinage Tas, dents, obstacle ajouré
Arrêt Mur, digue (stockage : plage de dépôt)
Adaptation, renforcement des constructions au site/phénomène Esquive (forme architecturale)
Avertissement, alerte Signalisation, Détecteur routier d'avalanche
Active Modification de la rugosité du sol Banquettes (étroites), fauchage, drainage Damage
Reboisement Plantation Déclenchement artificiel aux skis
Fixation et soutien du manteau neigeux Râteliers, claies, filets à l'explosif : à la main, hélicoptère, avalancheur, CATEX, (canon)
Utilisation de l'action du vent Barrières à neige, virevent, toit-buse au gaz : GAZEX, AVALHEX

Déclenchement artificiel d'avalanches[modifier | modifier le code]

Il est possible de déclencher volontairement des avalanches à titre préventif, très souvent pour sécuriser une partie d'un domaine skiable.

Types d'enjeux concernés[modifier | modifier le code]

Les enjeux concernés par la protection paravalanche peuvent être regroupés dans 4 groupes[3] :

LIEUX HABITÉS VOIES DE COMMUNICATION DOMAINES SKIABLES AMÉNAGEMENTS "INDUSTRIELS"
  • Voirie : Route Nationale, Départementale, Communale
  • Chemin de fer

Critères de choix stratégiques[modifier | modifier le code]

Les différents critères de choix d'une technique de protection paravalanche ou d'une autre peuvent être présentées selon le découpage des stratégies, selon 4 types d'actions :

Protection Permanente Temporaire
Action Caractéristiques Action Caractéristiques
Passive Évaluer l’avalanche de référence
  • Type d’avalanche : Coulante, Aérosol, …
  • Caractéristiques géométriques : hauteur, largeur ? emprise, volume,
  • Caractéristiques physiques : vitesse, densité  ? impact,
  • Période de retour
Connaître (informations)
  • L’histoire des avalanches : type, fréquence, relations lors des crues,
  • La géographie : emprise,
  • La nivo-météorologie : Évolutions (récentes, de tout l'hiver en cours, du passé)
Évaluer la vulnérabilité Type / "sensibilité" Réagir
  • Au bon moment : rapidement,
  • Aux bons endroits : efficacement.
Active Évaluer le manteau neigeux de référence
  • Hauteur, cohésion / glissement, stratification,
  • Chute de neige,
  • Influence du vent : ? Indiquer les valeurs
Déclencher artificiellement
  • Pourquoi : pas de neige = pas d’avalanche !
  • Quand : si chute de neige > 20 à 30 cm / 3 jours
  • 2 objectifs de sécurité :
  1. Public et utilisateur,
  2. Utilisation des explosifs à des fins pacifiques
  • Comment : Organiser le dispositif : Plan d'intervention pour le déclenchement des avalanches (P.I.D.A.): localisation, personnel, moyens
  • Efficacité maximale : 1 à 5 m au dessus
  • Risque de surprise : Pas sur des habitations !
Agir sur l’ensemble de la zone de départ
  • Localiser les possibilités,
  • Rechercher, Comprendre, Expliquer

Comparaison sécurité/coûts[modifier | modifier le code]

Pour la protection d'habitations :

Type de protection Niveau de sécurité Niveau de coût / an Rapport Sécurité / Coûts Paysage
Investissement Fonctionnement
Zonage Nécessite une concertation menée à terme dans de bonnes conditions ↑↑ ↑↑ ↑↑ ↑↑ / (↑↑+↑↑) ↑↑
Tourne Attention à :
  • l'angle de déviation ;
  • la hauteur, vis-à-vis de l'avalanche ;
  • la verticalité de la face amont
↔ / (↔+↑)
Tas freineur
  • Exige une situation dans zone d'arrêt « naturel »
  • Meilleur si face amont verticale
  • Nécessite un espace de stockage et d'autres mesures
  • Tas en réseau
  • Risque de décapage / d’enfouissement
↓↓ ↓ / (↓↓ + ↔)
Digue d'arrêt ↑ / (↓ + ↑) ↑ à ↓
Étrave
  • Protection peu étendue
  • Attention à l'angle de déviation, à la hauteur
↑ / (↓ + ↑) ↔ à ↓
Banquette N'agit que sur une avalanche de fond ↓↓ ↓↓ / (↔ + ↑) ↔ à ↓↓
Barrière à neige
  • Nécessite un site adapté
  • Complément à d'autres mesures
↔ / (↓ + ↓)
Râtelier ou Claie (ou Filet) (H=4m)
  • Traitement de tous les secteurs de la zone de départ
  • Attention à la hauteur
↑↑ ↓↓ ↑↑ / (↓↓ + ↓) ↓↓
Réglementation Problèmes pratiques et juridiques ↑↑ ↑↑ ↔ / (↑↑ + ↑↑) ↑↑

Légende comparative :

↑↑ ↓↓
Très bon Bon Ni bon, ni mauvais Mauvais Très mauvais

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine Jaubert-Campagne, Les travaux de défense contre les avalanches de neige dans la vallée de Barèges,‎ 1900, 35 p.
  2. Antoine Jaubert-Campagne, La vallée de Barèges et le reboisement: les torrents, le désastre de 1897, les avalanches, BiblioBazaar,‎ 2010, 164 p.
  3. a, b, c et d François Rapin, Un récapitulatif des techniques françaises de protection contre les avalanches, vol. 93, ANENA, coll. « Revue Neige et Avalanches »,‎ 1991, p. 24-27
  4. a, b, c et d Christophe Ancey, Guide Neige et avalanches, Édisud,‎ novembre 1998, 335 p. (ISBN 2-85744-797-3)
  5. Raoul Blanchard, Le bon air des Alpes, vol. 93, t. 1 à 4, Allier frères, coll. « Revue de geographie alpine »,‎ 2005, p. 36
  6. a, b, c et d Bernard Bathélémy et Philippe Courrèges, Gestion des risques : Méthode d'optimisation globale, Editions d'Organisation,‎ février 2004, 472 p. (ISBN 2-21204-727-4), p. 324
  7. Protection contre l'avalanche, vol. 1, CERAFER,‎ 1969, p. 25

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :