Protection du patrimoine culturel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le « Bouclier bleu »
Le Théâtre anatomique de l'École vétérinaire en Berlin avant et après la restauration.

La protection du patrimoine culturel a été édictée par la convention de La Haye de 1954 portant sur la protection de ces biens culturels en cas de conflits armés.

Les bâtiments protégés au titre de cette convention devaient initialement être marqués à l'aide d'un sigle représentant un bouclier bleu. De telles marques ont été apposées sur ces bâtiments, mais très rapidement ils sont devenus des cibles. Dès lors, le marquage a été généralement abandonné.

Une organisation non gouvernementale a été mise en place pour protéger et sauvegarder le patrimoine culturel : the International Committee of Blue Shield (Comité international du Bouclier bleu). Son objectif est de regrouper des membres des organisations internationales suivantes : CIA (Conseil international des archives), ICOM (Conseil international des musées), ICOMOS (Conseil international des monuments et des sites) ainsi que l'IFLA (Fédération internationale des associations de bibliothécaires et d'institutions).

L'ICBS a été officiellement reconnu dans le deuxième protocole à la Convention de La Haye (avril 1999). Cette reconnaissance renforce le rôle de l’ICBS qui agit dorénavant comme conseil auprès du Comité Intergouvernemental pour la Protection du Patrimoine Culturel en cas de conflit armé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Généralités sur le patrimoine culturel

Liens externes[modifier | modifier le code]