Protection du domaine de vol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Boeing 747 du vol 006 China Airlines endommagé en sortant de son domaine de vol après une chute de 3 000 m en 20 secondes.

La protection du domaine de vol est une extension de l'interface du système de contrôle de vol d'un aéronef qui empêche au pilote de faire des manœuvres qui forceraient l'aéronef à dépasser ses limites structurelles et aérodynamiques[1],[2],[3]. Cette protection est utilisée sous différentes formes dans tous les appareils commerciaux équipés de commandes de vol électriques[4]. Son avantage est qu'elle restreint les pilotes dans des situations d'urgence donc ces derniers peuvent réagir rapidement sans mettre en danger la sécurité de leur appareil[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pratt, R. (2000). Flight control systems: practical issues in design and implementation. Institution of Electrical Engineers. ISBN 978-0-85296-766-9
  2. Abzug MJ, Larrabee EE. (2002). Airplane stability and control: a history of the technologies that made aviation possible. Cambridge University Press, ISBN 978-0-521-80992-4
  3. Risukhin V. (2001). Controlling Pilot Error: Automation. McGraw-Hill Professional. ISBN 978-0-07-137320-3
  4. North, David. (2000) "Finding Common Ground in Envelope Protection Systems". Aviation Week & Space Technology, Aug 28, pp. 66–68.
  5. Waldrop MM. (1989). Flying the Electric Skies. Science, 244: 1532-1534. JSTOR 1704109
  6. Alizart R. Fulford GA. (1989) Electric Airliners. Science, 245: 581-583. JSTOR 1704444