Protéine de transfert des esters de cholestérol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La protéine de transfert des esters de cholestérol, abrégée en CETP (pour le terme anglophone Cholesterylester transfer protein) est une protéine facilitant les échanges de cholestérols estérifiés entre les différentes lipoprotéines.

Rôle[modifier | modifier le code]

La CETP stimule le transfert dans les deux sens de l'ester de cholestérol entre VLDL et HDL dans le plasma. Elle facilite également le transfert des triglycérides et des phospholipides. C'est un élément important dans le transfert inverse du cholestérol et permet de réguler la concentration du HDL.

Mutations du gène[modifier | modifier le code]

les mutations inhibitrices du gène diminue le taux de triglycérides, celui du LDL cholestérol et augmente celui du HDL cholestérol résultant en une réduction du risque de maladies cardio-vasculaires[1].

Inhibiteurs de la CETP[modifier | modifier le code]

Les inhibiteurs de la CETP sont des médicaments hypolipémiants en cours de développement. Ils augmentent le taux de HDL, considéré comme du « bon cholestérol ».

Ils sont au nombre de quatre  : le torcetrapib, l'anacetrapib, le dalcetrapib et l'evacetrapib.

Le torcetrapib semble augmenter la mortalité et le taux de complications cardio-vasculaires[2], il a été interdit. Les raisons de ces effets délétères ne sont probablement pas liées à l'activité anti-CETP, le torcerapib augmentant la pression artérielle par un mécanisme qui lui est propre[3] et modifiant la fonction endothéliale[4].

Le dalcetrapib augmente le taux de HDL cholestérol avec des arguments indirects pour une certaine efficacité sur l'athérome[5]. Il ne semble pas provoquer l'excès de mortalité et de morbidité qui avait été retrouvé avec le torcetrapib[6] mais l'absence d'efficacité démontrée sur le risque cardio-vasculaire a fait arrêter l'étude de phase III[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Johannsen TH, Frikke-Schmidt R, Schou J, Nordestgaard BG, Tybjærg-Hansen A, « Genetic inhibition of CETP, ischemic vascular disease and mortality, and possible adverse effects » J Am Coll Cardiol. 2012;60:2041-2048
  2. (en) Barter PJ, Caulfield M, Eriksson M et al. « Effects of torcetrapib in patients at high risk for coronary events » N Engl J Med., 2007;357:2109–2122
  3. (en) Hu X, Dietz JD, Xia C et al. « Torcetrapib induces aldosterone and cortisol production by an intracellular calcium-mediated mechanism independently of cholesteryl ester transfer protein inhibition » Endocrinology 2009;150:2211–2219
  4. (en) Simic B, Hermann M, Shaw SG et al. « Torcetrapib impairs endothelial function in hypertension » Eur Heart J. 2012;33:1615-1624
  5. (en) Fayad ZA, Mani V, Woodward M et al. « Safety and efficacy of dalcetrapib on atherosclerotic disease using novel non-invasive multimodality imaging (dal-PLAQUE): a randomised clinical trial » Lancet 2011;378:1547-1559
  6. (en) Stein EA, Stroes ES, Steiner G et al. « Safety and tolerability of dalcetrapib » Am J Cardiol. 2009;104:82–91
  7. (en) Roche, Roche provides update on Phase III study of dalcetrapib, 7 mai 2012
  8. (en) Schwartz GG, Olsson AG, Abt M et al. « Effects of dalcetrapib in patients with a recent acute coronary syndrome » N Engl J Med. 2012;367:2089-2099