Propagandhi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Propagandhi

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Propagandhi (de la gauche vers la droite: David "The Beaver" Guillas, Jord Samolesky, Todd Kowalski) lors d'une performance à Galpon Victor Jara à Santiago-Chile, 2007

Informations générales
Pays d'origine Portage La Prairie, Manitoba
Drapeau du Canada Canada
Genre musical Punk rock, punk hardcore, métal
Années actives depuis 1986
Labels G7 Welcoming Committee
Fat Wreck Chords
Smallman Records
Grand Hotel van Cleef
Epitaph
Site officiel propagandhi.com
Composition du groupe
Membres Chris Hannah
Jord Samolesky
Todd Kowalski
David "The Beaver" Guillas
Anciens membres Scott Hopper
Mike Braumeister
John K. Samson

Propagandhi est un groupe punk rock/Hardcore Canadien formé à Portage la Prairie, Manitoba en 1986 par Chris Hannah et Jord Samolesky. Le groupe est actuellement installé à Winnipeg, Manitoba.

Alors que leurs travaux antérieurs étaient plus empreints des genres ­punk rock et skate punk, les derniers enregistrements de Propagandhi ont évolué vers une musique plus lourde et vers une sonorité d'influence heavy métal[1],[2],[3].

Propagandhi est un groupe véganarchiste actif qui soutient la libération animale et l'arnarchisme[4],[5]. Le groupe est connu comme étant défenseur de causes anarchistes diverses et comme ayant pris une position active contre les violations des droits de l'homme, le sexisme, le racisme, l'homophobie, l'impérialisme, le capitalisme et la religion.

Histoire[modifier | modifier le code]

Formation et débuts (1986-1996)[modifier | modifier le code]

En 1986, Samolesky et Hannah ont recruté le bassiste original du groupe, Scott Hopper, à l'aide d'une affiche "Groupe trash progressif cherche un bassiste" affichée chez un disquaire[6]. Hopper a été remplacé vers la fin de la décennie par Mike Braumeister. Le groupe s'est alors produit en spectacle pour la première fois. Après plusieurs démos et des spectacles de plus grandes envergures (dont un avec Fugazi), le groupe fait enfin sa place et commence à se faire un nom. À ce moment, Braumeister déménage à Vancouver et un jeune musicien fan de poésie, John K. Samson, devient le troisième bassiste du groupe.

En 1992, Propagandhi se produit en spectacle avec le groupe californien NOFX et fait une reprise de Cheap Trick, "Surrender". Impressionné par la performance du groupe, Fat Mike les fait alors signer sur son label indépendant Fat Wreck Chords. Plus tard, le groupe l'accompagne à Los Angeles, Californie, où ils enregistreront leur premier album How To Clean Everything, paru en 1993. Le groupe passe les trois années suivantes en tournée et à profiter de l'explosion de la popularité du punk rock du milieu des années 1990.

Second album (1996-1997)[modifier | modifier le code]

En 1996, le groupe enregistre et sort officiellement son second album Less Talk, More Rock, également sous la bannière Fat Wreck Chords. L'album est satirique et Propagandhi est maintenant connu pour les longs discours politiques qu'il présente lors de ses performances en spectacles. L'album était plus explicite encore que ses prédécesseurs avec des titres tels "Apparently, I'm a 'P.C. Fascist' (Because I Care About Both Human and Non-Human Animals)", "Nailing Descartes to the Wall/(Liquid) Meat Is Still Murder" et "... And We Thought Nation-States Were a Bad Idea". Ramsey Kannan, fondateur de la maison d'édition radicale et anarchiste AK Press, se fait entendre sur la chanson « A Public Dis-Service Announcement from Shell » comme la voix des multinationales pétrolières. Une partie des bénéfices réalisés par la vente de l'album est offert à AK Press et à d'autres groupes activistes.

Formation en changement (1997-2004)[modifier | modifier le code]

Après la sortie de Less Talk, More Rock, le bassiste John K. Samson quitte le groupe pour former The Weakerthans. Peu après, Chris et Jord fondent le label G7 Welcoming Committee Records (lequel sort le premier album de The Weakerthans). Le nom du label fait référence à l'aversion des membres de la formation pour le G7. La structure économique de la compagnie est fondée sur une économie participative telle que proposée par Robin Hahnel et Michael Albert.

Todd Kowalski, anciennement membre des groupes I Spy et Swallowing Shit, remplit le poste de bassiste laissé vacant par Samson[7]. Le groupe sort une collection de démos, de versions alternatives, de reprises et de chansons live dans un album intitulé Where Quantity Is Job #1

En 2001, Propagandhi sort son troisième album, Today's Empires, Tomorrow's Ashes. L'album s'écarte énormément du style des œuvres précédentes. Les titres et paroles des chansons de Today's Empires, Tomorrow's Ashes accentués par le style agressif de l'écriture de Todd et la densité accrue des partitions renforcent les opinions politiques de la formation. Le contenu amélioré de l'album comprend maintenant des vidéos politiques et des essais sur des sujets tels que COINTELPRO et le Black Panther Party.

En 2004, G7 Welcoming Committee leur sert de maison de disques pour le Canada. Ailleurs, leurs albums sont toujours distribués par Fat Wreck Chords, malgré le désaccord récent du groupe avec Fat Mike concernant l'initiative Rock Against Bush à laquelle Propagandhi a refusé de participer. Dans le dernier album, la chanson Rock For A Sustainable Capitalism attaque directement Fat Mike et une page du livret le montre en photo serrant la main de John Kerry, aux yeux de Propagandhi, symbole de la collusion avec le système à combattre.

Les années Lambert (2005-2006)[modifier | modifier le code]

Chris Hannah en concert à Galpon Victor Jara à Santiago-Chile, 2007

Le 18 octobre 2005, Propagandhi sort officiellement l'album Potemkin City Limits. Tout comme Today's Empires, Tomorrow's Ashes, l'album comprend un contenu multimédia, avec un certain nombre de fichiers PDF sur des sujets tels que l'économie participative et le véganisme ainsi que des liens vers des sites d'organismes soutenant Propagandhi. Toutefois, à l'instar de son prédécesseur, l'album n'a aucun contenu vidéo. Le titre d'ouverture de l'album A Spectacular Fiction remporte en 2006 l' ECHO songwriting award à l'aide des votes en ligne. Propagandhi s'engage alors à utiliser le prix de 5 000 $ pour faire des dons à Haïti Action Network et à The Welcome Place (une organisation basée à Winnipeg pour laquelle ils [les membres du groupes] ont déjà fait du bénévolat). Ce groupe aide les réfugiés à commencer une nouvelle vie au Manitoba.

Immédiatement après la sortie de Potemkin City Limits, Chris Hannah adopte le pseudonyme de Glen Lambert (qui arrive des Terriers de Portage) provoquant la confusion chez certains fans, évaluateurs et commentateurs[8].

Formation à quatre membres[modifier | modifier le code]

Le 14 août 2006, Propagandhi annonce que Glen Lambert est renvoyé de la formation et que le membre fondateur du groupe Chris Hannah, visiblement toujours adepte d'un humour décalé, le remplacera. De plus, David Guillas se joint au groupe à titre de second guitariste établissant ainsi une formation à quatre membres pour la première fois. Guillas, surnommé The Beaver, est un ancien membre des groupes rock Giant Sons et Rough Music tous deux basés à Winnipeg. Chris avait précédemment déclaré être un fan et avoir été influencé par les travaux de Guillas dans Giant Sons[9]. Quelques bibliographies et sites Web affirment à tort que Glen Lambert n'a pris la place de Chris Hannah que temporairement[10].

En 2007, la formation sort un DVD intitulé Live from Occupied Territory, lequel présente les enregistrements effectués lors de sa prestation sur scène le 19 juillet 2003 à The Zoo, Winnipeg. Les bénéfices produits par la vente du DVD sont offerts au blocus Asubpeeschoseewagong First Nation et à la Middle East Children's Alliance. Deux documentaires long-métrages sont inclus sur le DVD: Peace, Propaganda and the Promised Land, and As Long as the Rivers Flow.

Actuellement[modifier | modifier le code]

En octobre 2008, Propagandhi débute l'enregistrement d'un cinquième album en studio. L'enregistrement comprend des chansons inédites auparavant et jouées en tournée telles que Supporting Caste[11] une reprise de Giant Sons, Repairing The Damaged Beard, avec la voix de Chris, désormais intitulé Tertium Non Datur ("il n'y a pas de troisième possibilité")[12], ainsi que deux autres chansons par Chris et Todd respectivement, intitulées Potemkin City Limits et This Is Your Life[13],[14]. L'album intitulé Supporting Caste apparaît sur le marché le 10 mars 2009. propagandhi.com

La formation a créé un site offrant aux fans la possibilité de télécharger deux chansons tirées de l'album peu avant sa sortie publique moyennant un don de 1$ à 10$ à une des trois organisations activistes qu'elle soutient. La page contenait également un lien vers une page de pré-commande de l'album.

Le 3 mars, une semaine avant sa sortie, Suporting Caste est placé dans son intégralité en format numérique sur la page MySpace du groupe[15].

En mai 2009, lors d'un interview, Chris déclare que le prochain album apparaîtra sur les tablettes des disquaires plus rapidement que les albums antérieurs, possiblement en deux ans[16]. Dans une autre interview, il affirme que la formation sera en studio pour débuter l'enregistrement au cours de l'année 2010[17].

Membres[modifier | modifier le code]

Members actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Scott Hopper - À la basse, chanteur secondaire (1986-1989)

Membres créateurs[modifier | modifier le code]

  • Chris Hannah - Chanteur principal, à la guitare (depuis 1986)
  • Jord Samolesky - À la batterie, chanteur secondaire (depuis 1986)
  • Scott Hopper - À la basse, chanteur secondaire (1986-1989)

Discographie[modifier | modifier le code]

Démos[modifier | modifier le code]

Albums Studio[modifier | modifier le code]

Maxis (EP)[modifier | modifier le code]

Albums partagés[modifier | modifier le code]

En concert (live)[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Where Quantity Is Job #1 (G7 Welcoming Committee Records, 1998), collection de démos, de versions alternatives, de reprises et de chansons lives.
  • Portage La Prairie de Play at Your Own Risk, Volume 2 (Recess Records, 1994), possiblement une des premières chansons enregistrées du groupe sinon une farce enregistrée chantée par John K. Samson sur un rythme au synthétiseur.
  • Nation States de Survival of the Fattest (Fat Wreck Chords, 1996), une version alternative à la version de l'album Less Talk, More Rock
  • The Only Good Fascist is a Dead Fascist (Dallas Hansen Dance Mix) de Better Read Than Dead (AK Press/Epitaph Records, 1994), version identique à celle qui se retrouve sur Less Talk, More Rock, mais avec un message critique électronique au début et à la fin de la chanson.
  • Hard Times, un reprise de Cro-Mags de Return of the Read Menace (AK Press, G7 Welcoming Committee Records, 1998), possiblement la première chanson enregistrée en studio avec le bassite Todd Kowalski.
  • War is Peace, Slavery is Freedom, May All Your Interventions Be Humanitarian de Live Fat, Die Young (Fat Wreck Chords, 2001)
  • Come to the Sabbat, une chanson cachée de l'album Supporting Caste et une reprise de Somebody Needs a Timeout de la formation Black Widow (Campfire Records, 2002).
  • Mate Ka Moris Ukun Rasik An, sur Amnesty International Benefit Compilation (Sir Punkly Records, 2003).
  • Name And Address Withheld, première version alternative de la chanson se retrouvant sur l'album Potemkin City Limits.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

La liste des références suivante est en anglais puisque l'article français fait suite à une traduction de l'anglais.