Pronosupination

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pas pronateur-supinateur-normal.png

La pronosupination est le complexe de mouvements permettant une rotation d'une partie de membre par rapport à une autre.

L'exemple typique est celui du membre supérieur notamment de la main , permet de mettre la paume de la main vers le haut (mouvement de supination) ou vers le bas (mouvement de pronation).

Ce mouvement d'apparence très simple met en jeu un nombre important de structures et de muscles.

Description complète[modifier | modifier le code]

La pronosupination est l'ensemble de deux mouvements :

  • la pronation
  • la supination

La pronosupination de l'avant bras met en jeu l'articulation radio-ulnaire et l'articulation du coude.

Un moyen mnémotechnique pour distinguer les deux mouvements est de se rappeler que la pronation permet de prendre et la supination de supplier.

Pronation[modifier | modifier le code]

La pronation consiste en un mouvement de l'articulation du coude et de l'articulation radio-ulnaire afin d'entraîner une rotation médiale de la main (ou rotation interne, ce qui revient à tourner la paume de la main vers le bas). On définit aussi ce mouvement d'inclinaison ulnaire (le pouce s'oriente vers l'ulna).

contrairement au idees reçues Au niveau du pied il ne peut y avoir de pronosupination car le pied ne fait pas de rotation externe ni interne mais donne cette illusion en combinant abd et flexion dorsale (pour preuve il n'existe pas de rotateurs externes ni internes de pied ,seuls les podologues et vendeurs de chaussures en sont convaincus), la pronation revient à mettre la plante du pied en dehors. L’éversion du pied se compose d'une flexion dorsale (flexion du pied)

et d’une abduction, de telle sorte que la voûte plantaire regarde vers le dehors. Le muscle long extenseur des orteils est éverseur.

Supination[modifier | modifier le code]

La supination est le mouvement inverse de la pronation, elle consiste donc en une mobilisation de l'articulation du coude et de l'articulation radio-ulnaire afin d'opérer une rotation latérale de la main (ou rotation externe, ce qui revient à tourner la paume de la main vers le haut).

Au niveau du pied, la supination revient à mettre la plante du pied en dedans. L’inversion du pied se compose d'une flexion plantaire (extension du pied), d’une rotation interne (supination proprement dite) et d’une adduction, de telle sorte que la voûte plantaire regarde vers le dedans. Le muscle tibial postérieur long fléchisseur des orteils et long fléchisseur de l'hallux sont inverseurs.

Conditions anatomiques de la prono-supination[modifier | modifier le code]

Articulation radio-ulnaire supérieure[modifier | modifier le code]

Liée à l'articulation huméro-radiale. La tête radiale peut rouler sur elle-même et en même temps s'incliner, dans le passage de la supination à la pronation.

Articulation radio-ulnaire inférieure[modifier | modifier le code]

L'extrémité inférieure du radius roule sur la tête de l'ulna en décrivant un troc de cône.

La membrane interosseuse[modifier | modifier le code]

Elle est très résistante. Elle joue un rôle biomécanique triple :

  1. Elle est l'un des principaux freins de la prono-supination
  2. Elle maintient les rapports respectifs des deux os
  3. Elle transmet les forces de pression axiale subies par la main vers l'humérus

La forme des deux os de l'avant-bras[modifier | modifier le code]

Les deux os de l'avant-bras doivent avoir une forme spéciale permettant leur croisement. Pour permettre la pronation, le radius n'est pas rectiligne mais courbé : c'est la courbure pronatrice. De même pour l'ulna, qui lui non plus n'est pas rectiligne.

Longueur des deux os de l'avant-bras[modifier | modifier le code]

Si l'un des deux os de l'avant-bras est raccourci, la prono-supination peut devenir impossible par détérioration de l'un des points d'enroulement.


Muscles mis en jeu[modifier | modifier le code]

Bien évidemment, les muscles mis en jeu pour la pronation et la supination sont différents puisque les mouvements sont inverses. On dit que les muscles pronateurs et supinateurs d'une même articulation sont antagonistes.

Ne sont mis ici que les muscles principaux, car chaque muscle de l'avant-bras a plus ou moins une action pronatrice ou supinatrice.

Pronation[modifier | modifier le code]

Pour le membre supérieur :

Ils sont tous les deux innervés par le nerf médian.

Supination[modifier | modifier le code]

Pour le membre supérieur :

  • Muscle supinateur (m. court supinateur) : enroulé autour du col du radius, il intervient quelle que soit la position du coude.
  • Muscle biceps brachial : il a une efficacité plus grande lorsque le coude est fléchi avec la main en pronation.
  • Muscle brachio-radial (m. long supinateur) : c'est un muscle supinateur accessoire.

Les nerfs moteurs sont le nerf radial pour les muscles supinateur et brachio-radial et le nerf musculo-cutané pour le biceps brachial.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]