Projet Polymath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Polymath.

Le projet Polymath (Polymath project) est un projet de collaboration pour résoudre des problèmes mathématiques. Une plate-forme en ligne permet aux mathématiciens de collaborer pour trouver une solution à un problème, améliorer un résultats, vérifier une preuve etc.

Ce projet a commencé en 2009 sur le blog de Tim Gowers, et bénéficie notamment du soutien de Terence Tao, tous deux récipiendaires de la médaille Fields. Il est aussi soutenu par Michael Nielsen (en), spécialiste d'open science.

Principe[modifier | modifier le code]

Tim Gowers
Terence Tao (en 2006)

Le projet Polymath consiste en une plate forme d'échange en ligne, pour permettre la collaboration massive entre mathématiciens. Lorsque les travaux aboutissent à une publication, celle-ci est signée sous le pseudonyme collectif D.H.J. Polymath[1].

Toutes les discussions sont accessibles en ligne, c'est donc d'une certaine manière un projet open source[2].

Le projet bénéficie grandement de l'implication de Gowers et Tao, souvent identifiés comme leaders, qui guident les discussions, font des résumés, posent de nouvelles questions, mais les autres intervenants apportent eux aussi des éléments fondamentaux[3].

Les outils techniques ont évolués avec les différents projets. Le premier polymath utilisait les blogs de Tao et Gowers, ces derniers rédigeant des messages et la discussion se poursuivant dans les commentaires. Cette forme a été critiquée pour son coté linéaire, difficile d'accès pour les nouveaux arrivants[3]. Pour polymath 9, Gowers a décidé d'utiliser une autre plate-forme[4] permettant de structurer la discussion sous forme d'arbre[5] dans le but de mieux voir l'avancement du projet[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2013, on compte neuf polymaths portant sur des sujets différents.

  • Le huitième polymath a pour but d'améliorer les résultats de Zhang Yitang sur la répartition des nombres premiers, liés à la conjecture des nombres premiers jumeaux[9]. Ce sujet a amené plusieurs questions relativement différentes et le projet s'est divisé en plusieurs voies. Deux articles ont été publié en 2014 suite à celui-ci, le premier en février[10], et le second en juillet[11].
  • Le neuvième polymath a pour nom discretized Borel determinacy, un sujet lié au problème P = NP[12].

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

À propos de Polymath[modifier | modifier le code]

  • Philippe Pajot, « L'union fait la force des mathématiciens », Le Monde,‎ juin 2013 (présentation en ligne)
  • Justin Cranshaw et Aniket Kittur, « The polymath project: lessons from a successful online collaboration in mathematics », dans Proceedings of the SIGCHI Conference on Human Factors in Computing Systems,‎ 2011 (lire en ligne), p. 1865-1874

Articles publiés par Polymath[modifier | modifier le code]

  • D.H.J. Polymath, « A new proof of the density Hales-Jewett theorem », Annals of Mathematics, vol. 175,‎ 2012, p. 1283-1327
  • D.H.J. Polymath, « Variants of the Selberg sieve, and bounded intervals containing many primes », Research in the Mathematical Sciences, Springer, vol. 1, no 1,‎ 2014, p. 1-83

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir (Ghys 2013)
  2. Le mot est employé par Michael Nielsen sur son blog
  3. a et b Voir l'étude : (Cranshaw et Kittur 2011).
  4. Tiddlyspace, basé sur TiddlyWiki.
  5. L'arbre en question : gowers.tiddlyspace
  6. Interwiew de Tiw Gowers pour La Recherche, dernier paragraphe.
  7. Le premier projet polymath sur le blog de Gowers
  8. (Polymath 2012)
  9. Voir (Pajot 2013) pour une présentation de polymath 8.
  10. Post du 7 février 2014 du blog de Terence Tao.
  11. Post du 20 juillet 2014 du blog de Terence Tao.
  12. Le premier post de Gowers sur le neuvième polymath.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]