Projet Artichoke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Projet ARTICHOKE)
Aller à : navigation, rechercher

38° 57′ 06″ N 77° 08′ 48″ O / 38.95167, -77.14667 ()

Document déclassifié des projets Artichoke et MK-Ultra.

Le projet Artichoke était un programme de recherche de la CIA sur les techniques d'interrogatoire. Ce projet est l'héritier du projet Bluebird, qui avait abouti, entre autres, à des expérimentations humaines sous LSD. Ce projet démarre le 20 août 1951 pour se terminer le 20 avril 1963, date à laquelle il devient le projet MK-Ultra.

Programme[modifier | modifier le code]

Les expérimentations qui ont eu lieu au cours de ce programme furent : l'hypnose, l'induction de la dépendance aux opiacés ainsi que le sevrage forcé, l'utilisation de drogues diverses pour induire une amnésie ou d'autres états seconds où le sujet devient extrêmement vulnérable, comme l'induction de multiples personnalités par exemple.

Le programme ARTICHOKE s'inscrit dans la recherche du contrôle mental des individus[1]. Il regroupe les efforts coordonnés de l'armée U.S, la marine, l'US Air Force et le FBI pour contrer les efforts réalisés par l'Union des républiques socialistes soviétiques.

Dans un mémo daté de janvier 1952, la ligne directrice de ce programme de recherche est donnée : «  Nous est-il possible de contrôler une personne au point où celle-ci fera ce que nous lui demandons, même contre sa propre volonté, et y compris contre les lois fondamentales de la nature, comme celle de l'auto-préservation ? »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alfred W. McCoy, A Question of Torture : CIA Interrogation, From the Cold War to the War on Terror, New-York, Holt paperbacks,‎ 2006, 1e éd., 310 p. (ISBN 0-8050-8248-4), p. 27-28

Sources[modifier | modifier le code]

Cet article provient d'une traduction de l'article anglophone project ARTICHOKE datant du 17 octobre 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]