Projet:Blasons/Inkscape

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Voici les grandes étapes à effectuer avec Inkscape pour produire un blason normalisé, ainsi que quelques conseils :[modifier | modifier le code]

Téléchargez sur votre disque dur un des gabarits vectoriels avec effet 3D : ancien blason ou blason contemporain (voire le blason suisse si vous voulez faire un blason pour la Suisse). Copiez-le sous le nom de votre blason pour ne pas modifier le gabarit, puis ouvrez votre blason ainsi créé sous Inkscape.

Votre blason se compose pour l'instant de 2 objets : un écu rempli uniformément de rouge, et une copie de cet écu, mais rempli lui d'un dégradé circulaire allant d'un blanc opaque à 31% au centre (simulant un éclairage) à un noir opaque à 12,5% à la périphérie. C'est ce dégradé qui simule l'aspect 3D du blason.

Avec Inkscape, il est très fortement recommandé de travailler avec des calques, car ceux-ci permettent de bien s'organiser et de faciliter l'édition. Un calque agit de manière analogue à une feuille de papier calque : vous pouvez les empiler et continuer de voir ce qu'il y a dessous.

Un calque peut être visible ou invisible, ce qui est pratique pour momentanément enlever des objets encombrants sans les supprimer. De même, un calque peut être verrouillé ou déverrouillé : une fois verrouillé, vous ne pouvez plus sélectionner ou modifier les objets de ce calque, tout en continuant à les voir (sauf si le calque est aussi invisible bien sûr). Le verrouillage est utilisé pour éviter de sélectionner ou de déplacer par erreur des objets que l'on souhaite conserver en l'état. Par exemple, si vous créez un meuble à partir d'une image bitmap existante, vous pouvez placer cette image dans un calque sous-jacent et verrouiller son calque. Ainsi, vous pourrez recréer ce meuble en vectoriel dans le calque supérieur sans jamais déplacer votre modèle sous-jacent.

Autre chose à savoir : au niveau d'un calque, vous pouvez décider de l'ordre d'empilement des objets en définissant leur "cran" ou "niveau". Ainsi, pour l'instant, l'écu rouge est situé un cran en-dessous de l'écu en dégradé, et comme ce dégradé est translucide, on peut voir ce qu'il y a dessous. Mais vous pouvez très bien déplacer le dégradé un cran en-dessous, ce qui le rendra invisible car il sera masqué par l'écu rouge complètement opaque...

Exemple de gestions des calques et "crans" pour le blason de la ville de Céret

Pour travailler proprement, vous devriez dès à présent réorganiser votre blason en créant 2 ou 3 calques : un calque de fond pour la couleur de votre blason (ici, c'est l'écu rouge), un calque intermédiaire pour y dessiner d'éventuels meubles, et un calque supérieur pour y placer le dégradé 3D ainsi que le contour noir du blason. L'exemple ci-contre illustre un exemple d'empilement de calques et de crans. Pour créer un calque, il suffit de faire "Calque"/"Ajouter un calque" dans le menu. Donnez des noms explicites à vos calque spour vous y retrouver : fond, meubles, etc. Vous pouvez changer l'ordre d'empilement des calques en sélectionnant le calque dans la liste déroulante située en bas, puis en cliquant dans le menu "Calque"/"Monter le calque", ou un autre sous-menu en fonction de ce que vous voulez faire.

Une fois vos 2 ou 3 calques créés, déplacez les 2 objets dans leur calque adéquat. Pour l'instant, ces 2 objets sont dans la racine. Ce n'est pas un calque (vous ne pouvez pas le rendre invisible ni le verrouiller); il s'agit plutôt d'une sorte de couche de fond par défaut, un peu comme un niveau qui serait toujours situé sous tous les calques, et qui récupèrerait tous les objets qui ne sont sur aucun calque...

Pour déplacer vos objets, cliquez sur l'un d'eux, puis par exemple faites "Calque"/"Déplacer la sélection au calque supérieur". L'inconvénient dans ce cas, c'est que vous risquez de devoir le faire plusieurs fois pour déplacer un objet sur un calque situé 2 ou 3 niveaux au-dessus. Pour éviter cela, sélectionnez plutôt votre objet, faites [Ctrl]+[X] pour le couper; puis sélectionnez le calque de destination dans la liste déroulante, et faites [Ctrl]+[Alt]+[V] ("Coller sur place") pour l'y coller au même endroit. Pour repositionner les objets, vous pouvez utiliser les coordonnées à entrer manuellement, ou bien la boîte de dialogue "Aligner et distribuer" ([Shift]+[Ctrl]+[A]) pour réajuster les objets entre eux.

Quelques conseils et astuces :

  • La boîte de dialogue "Aligner et distribuer" fonctionne aussi lors de l'édition de nœuds. Elle est alors très utile pour positionner les nœuds entre eux.
  • Créez un calque spécial pour y placer des bitmaps sur lesquels vous créerez vos meubles ou décorations. Placez ce calque bitmap en-dessous et verrouillez-le.
  • Les fonctions booléennes agissant sur les chemins sont très puissantes, et essentielles une fois que l'on sait bien s'en servir. Exercez-vous à les utiliser pour fusionner, retrancher, etc. des chemins. Par exemple, vous pouvez utiliser la fonction "Intersection" ou [Ctrl]+[*] pour qu'un objet qui dépasse du bord du blason soit découpé selon la forme du blason automatiquement ! Attention cependant : dans ce cas, il faut auparavant dupliquer l'écu, car la fonction "Intersection" ne conservera que les parties communes entre les deux objets concernés, et supprimera le restant de ces 2 objets. Et comme vous souhaitez conserver votre blason, il faudra penser à le dupliquer [Ctrl]+[D] juste avant et à le reculer d'un cran pour que vos deux objets soient visibles.
  • La touche [Ctrl] est une alliée précieuse lors des déplacements d'objets : en la maintenant enfoncée pendant le déplacement, elle permet de n'autoriser que des mouvements dans l'axe horizontal ou vertical, ce qui facilite l'alignement des objets.

Quelques "pièges" à éviter :

  • Les contours des objets sont ajoutés à cheval sur le pourtour de leur surface de remplissage (le contour déborde pour moitié dans la surface de l'objet, et pour moitié à l'extérieur de l'objet). Faites donc attention, si vous rajoutez un contour, de vérifier les coordonnées et les dimensions de l'objet modifié. Par exemple, si vous avez réalisé un blason de taille 600x300 pixels sur une page qui fait exactement la même taille, et que vous augmentez la largeur du contour de votre blason de 2 pixels, pensez à augmenter la taille de votre page à 601x301 pixels, ou à réduire l'ensemble du blason pour qu'il rentre dans 600x300 pixels. Sinon, votre contour sera rogné à l'affichage dans Wikipédia !
  • Pensez à bien régler les boutons "Préserver la proportion des largeurs des contours", "Préserver la proportion des rayons des coins arrondis", etc. Selon le cas, lors du redimensionnement d'un objet, vous souhaiterez ou non conserver l'épaisseur d'un contour (par exemple, si vous voulez que votre blason ait un contour de 3 pixels quelle que soit la taille du blason).
  • Au moment d'envoyer votre blason, enregistrez le au format "plain SVG" dans Inkscape. Ce format est celui défini par le W3C; il ne comporte pas d'instructions spécifiques à Inkscape. Il faut savoir que le format SVG d'Inkscape stocke d'avantage de métadonnées que vous pouvez renseigner : nom de l'auteur, type de licence de l'image... mais stocke aussi les chemins utilisés sur votre ordinateur ("C:\MonEntreprise\MisterBlason\blason01.svg", ou bien "/home/MonEntreprise/MisterBlason/blason01.svg"). Si vous ne voulez pas que ces informations soient révélées, n'utilisez pas le format SVG d'Inkscape.