Projection de Peters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Projection de Peters de la Terre
La projection de Peters avec les indicatrices de déformation de Tissot

La projection de Peters est une projection cartographique qui, contrairement à la projection de Mercator, tente de prendre en compte la taille réelle des continents. La projection de Mercator, du fait qu'elle est perspective[pas clair], fait apparaître plus grands les pays et continents des zones tempérées aux pôles. Ainsi, dans la projection de Mercator, le Groenland apparaît 2 à 3 fois plus petit que le continent africain, alors qu'il est de 14 à 15 fois plus petit.

La projection de Peters est une projection qui maintient la proportion entre les surfaces sur la carte et les surfaces réelles. Ainsi, les rapports entre les surfaces des pays sur la carte correspondent au rapport de leurs surfaces réelles (l'Afrique apparaît bien 14 à 15 fois plus grande que le Groenland). Mais, localement, cette projection ne conserve pas les angles, ce qui se traduit par la déformation des continents au contraire de la carte de Mercator.

Unbalanced scales.svg Cette section ne respecte pas la neutralité de point de vue. Considérez son contenu avec précaution. Discutez-en en page de discussion.
Pour lancer la procédure de résolution du problème, remplacez ce bandeau par {{Désaccord de neutralité}}.

Ce type de cartographie permet de mettre en avant les pays dits du Sud contrairement à la projection de Mercator qui accorde une plus grande surface aux pays de l'hémisphère Nord du fait de sa distorsion. La projection de Peters est donc souvent utilisée en géographie pour étudier les pays les moins avancés socio-économiquement et permet d'éviter la vision parfois jugée[Par qui ?] trop colonialiste de la projection de Mercator.

Liens externes[modifier | modifier le code]