Project M

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simulation de Robonaut 2 sur la Lune dans le Projet M
Robonaut 2

Project M était un projet de la NASA, dirigé par Stephen J. Altemus, visant à envoyer un robonaute sur la Lune[1] où il serait contrôlé par téléprésence ou réalité virtuelle. La NASA espérait réaliser ce projet en seulement 1000 jours. Il aurait pu servir de précurseur pour la construction de bases lunaires.

Un partenariat fut développé avec Armadillo Aerospace pour la construction du module d'atterrissage[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La NASA a planifié ce projet à moins de 200 millions de dollars. Un montant supplémentaire de 250 millions de dollars aurait été nécessaire pour une fusée. Le projet aurait pu être réalisé en un millier de jours ou moins, une fois approuvé. Le projet aurait utilisé une variante de l'atterrisseur développé par Armadillo Aerospace[1],[3]. Un deuxième prototype d'atterrisseur, le Projet Morpheus, résulte de la révision à la baisse du Project M[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « At NASA, a Quiet Quest to Send a Humanoid Robot to the Moon », New York Times,‎ November 1, 2010 (lire en ligne) :

    « The idea, known as Project M, is almost a guerrilla effort within NASA, cooked up a year ago by Stephen J. Altemus, the chief engineer at Johnson. He tapped into discretionary money, pulled in engineers to work on it part time, and horse-traded with companies and other NASA units to undertake preliminary planning and tests. »

  2. http://robonaut.jsc.nasa.gov/future/HistoryandPhilosophy/#continued
  3. (en) « NASA's Madcap Sci-Fi Plan Could Get an Android Moonwalking Within 3 Years », Fast Company,‎ May 19, 2010 (lire en ligne)
  4. (en) Alan Boyle, « Inside NASA's 'Skunk Works' lab », MSNBC,‎ 2011-07-01 (consulté le 16 July 2011) : « Project Morpheus started out as "Project M," a concept that called for landing a humanoid robot on the moon in 1,000 days. Then reality set in, and the project was redefined. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]