Childhood Links

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Childhood Links[1] est un projet européen qui s'inscrit dans le programme pour l'éducation et la formation tout au long de la vie[2]. La question du maintien des liens familiaux des enfants placés en établissements sociaux suite à des carences éducatives est au centre de ce projet. Ce projet fait partie des programmes Léonardo Da Vinci[3], il concerne l’ingénierie de transfert d'innovation.

Origines[modifier | modifier le code]

Ce projet a été impulsé par une thèse universitaire sur le maintien des liens familiaux. Une étudiante a mené une étude comparative au niveau européen et celle-ci a servi de point de départ au projet. Ainsi, une analyse comparative européenne a permis de poser la réinsertion de l'enfant dans sa famille après le placement comme prioritaire.

Or, cette réinsertion est facilitée si le lien est maintenu pendant le placement. De plus, la déclaration de Stockholm (2003)[4] demande des approches alternatives au placement et a minima, le maintien du lien avec la famille. Le Comité des Ministres[Quoi ?] (2005)[5] place le lien enfant placé / famille comme fondamental et l'évaluation de ce lien comme un élément fondateur du droit de l'enfant.

En France, le rapport thématique de 2010 de la défenseuse des enfants[6] recommande de « développer des réponses innovantes et coordonnées pour favoriser le maintien des liens de familles en situation de précarité et protéger l'équilibre des enfants ».

En Espagne, des cours de médiation familiale sont déjà largement déployés.[réf. souhaitée]

En Italie, le décret L. 149/01 de décembre 2006 demande expressément le maintien du lien avec les familles, fermant les institutions de placement.

En Tchéquie, des thèses universitaires soutiennent l’approche en accueil séquentiel et ouvre sur un transfert sur les territoires de l’Est.

Ambitions[modifier | modifier le code]

Ce projet se veut ambitieux car l'ingénierie de projet requiert un long travail rigoureux de recherche et d'expérimentation ainsi qu'une organisation minutieuse et sans failles. En effet, quatre pays sont investis sur ce projet : la France, l'Espagne, l'Italie et la République tchèque.

Le consortium se compose dans chaque pays de :

  • Structures d'accueil d'enfants avec la MECS Clair Logis et DD Korkyne[7].[Quoi ?]
  • Professionnels du travail social avec notamment TRIADA[Quoi ?][14].

Ce projet se veut également novateur en transférant une méthode de travail par le biais d'une formation des travailleurs sociaux. Cette formation élaborée et mise en place en France est le fruit d'un travail de collaboration entre le « CEFERH »[15] et la Maison d'Enfants Clair Logis[16], les premiers résultats montrent un bénéfice efficient tant sur les familles que pour les tutelles.[réf. souhaitée]

Cette formation permet de sortir des positions dogmatiques, des a priori, ressentis et jugements. La méthode de formation permet de développer une analyse distanciée et un diagnostic des composantes des actes éducatifs des travailleurs sociaux. Elle sert également d’aide à la décision en s’appuyant sur la schématisation de situations d’accompagnement éducatif complexe et permet alors aux équipes de prendre des décisions ajustées sur cette question du maintien du lien, en tenant compte de chaque situation sociale, psychologique et familiale de l'enfant. Elle permet en outre d’aider les organismes de tutelles à avoir une retranscription complète et objective des situations.

Programme européen Leonardo da Vinci[modifier | modifier le code]

Le programme Leonardo da Vinci se concentre sur les besoins des personnes concernées par la formation et l’enseignement professionnels. Il a pour objectif d'établir et d’encourager la compétitivité du marché européen du travail en permettant aux citoyens européens de renouveler leurs compétences, leurs connaissances et leurs qualifications et de les faire valoir au-delà des frontières. Il soutient aussi les innovations et le perfectionnement des systèmes et des pratiques d’enseignement et de formation. L’un des principaux objectifs de ce programme consiste à augmenter la qualité et l’attrait de l’enseignement et de la formation professionnels en Europe.

Le programme Leonardo da Vinci concerne l’ensemble des matières dispensées dans l’enseignement et la formation professionnels. Il promeut le transfert des connaissances, de l’innovation et du savoir-faire entre les principaux acteurs de ce secteur.

Leonardo da Vinci finance de nombreuses actions, notamment la mobilité transnationale, les projets européens axés sur le développement ou le transfert d’innovations et les réseaux. Il s’adresse aux jeunes en apprentissage professionnel, aux personnes à la recherche d’un emploi et aux professionnels de l’enseignement et de la formation professionnels, ainsi qu’à tout organisme opérant dans ce domaine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Childhood Links signifie « Liens d'Enfance »
  2. Ministère français de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche
  3. Programme sectoriel du programme Éducation et Formation tout au long de la vie
  4. The Stockholm Declaration
  5. Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux États membres relative aux droits des enfants vivant en institution
  6. Le Défenseur des Droits
  7. Première Maison d’Enfants privée en République tchèque. Œuvre dans l’idée de l’intérêt du maintien du lien entre les enfants et leur famille.
  8. Centre de recherche et de formation en ressources humaines.
  9. Foro Tecnico de Formacion.
  10. COO.S.S Marche Onslus Soc. Coop. p.a.[Quoi ?]
  11. Escoles Universitaries de Treball Social i Educacio Social Per Tarrés.
  12. Université polytechnique. Universita degli Studi di Urbino Carlo Bo.
  13. Université polytechnique. Dipartimento di Ingegneria Informatica, Gestionale e dell' Automazione.
  14. Association. Poradenske centrum, o.s.[Quoi ?]
  15. Laboratoire européen de la décision
  16. Maison d'Enfants Clair Logis