Procédure d'approche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Procédure d'approche en vidéo - reconstitution du Vol 801 Korean Air.

La procédure d'approche d'un avion définit les trajectoires et altitudes à respecter avant l'atterrissage. Elle peut s'effectuer à vue ou aux instruments. Le pilote est tenu de respecter les procédures publiées dans des cartes d'approche par les autorités du pays.

Pilotage[modifier | modifier le code]

Phase d'approche d'un aéroport

L'approche est la phase du vol située entre la croisière et l'atterrissage.

Au cours de l'approche, le pilote réduit la vitesse et l'altitude de l'aéronef tout en l'alignant sur l'axe de la piste.

Approche à vue[modifier | modifier le code]

Dans ce cas, le pilote est en vue de la piste d'atterrissage. Il assure pouvoir garder la vue de la piste pendant le reste de la trajectoire et il quitte la trajectoire publiée pour l'approche aux instruments. Il gère sa trajectoire et sa hauteur en fonction des connaissances de son appareil. Pour maintenir le bon plan d'approche dans l'axe de la piste, le pilote peut être aidé par un dispositif visuel lumineux appelé PAPI.

Extrait MIN 1.435 TERMINOLOGIE

(8) Approche à vue : Approche effectuée par un aéronef en vol IFR qui n’exécute pas ou interrompt la procédure d’approche aux instruments et effectue l’approche par repérage visuel du sol et après identification des installations.

Approche à vue de l'aéroport de Lonorore.

Pour que le pilote d'un aéronef évoluant en IFR puisse effectuer une approche à vue en espace aérien contrôlé, les conditions suivantes doivent être remplies :

  • Le pilote a les installations en vue.
  • Il a et peut maintenir le contact visuel avec la surface.
  • Le pilote juge que la visibilité et le plafond permettent une approche à vue et estime l'atterrissage possible.
  • Une RVR supérieure ou égale à 800m doit-être transmise.
  • De nuit, le plafond n'est pas inférieur à l'altitude minimale de secteur ou, le cas échéant, de la trajectoire de ralliement empruntée.
  • Le pilote a reçu une clairance d'approche à vue.
  • Le pilote respecte les éventuelles consignes particulières propres à l'approche à vue sur l'aérodrome considéré et les restrictions d'évolution vers la piste émises par l'organisme de contrôle de la circulation aérienne.

Pour effectuer une approche à vue en espace aérien non contrôlé, l'aéronef doit évoluer en VMC en dessous du plus élevé des deux niveaux suivants : 3000 ft/AMSL ou 1000 ft/AGL. Les conditions VMC exigées en dessous de ce niveau doivent être réunies au plus tard 500 ft au-dessus. (Extrait Arrêté du 17 Juillet 1992 relatif [...] à l'utilisation des aérodromes par les aéronefs. Annexe 1, Chapitre 5.1.1.2)

Approche aux instruments[modifier | modifier le code]

La procédure d'approche d'un avion en régime de vol aux instruments définit les trajectoires et hauteurs à suivre par l'appareil avant son atterrissage. Elle est la suite de la procédure STAR. Elle se décompose généralement en quatre segments :

  • le segment initial,
  • le segment intermédiaire,
  • le segment final,
  • le segment d'approche interrompue (API).

Le segment initial[modifier | modifier le code]

Il commence à l'IAF (Initial Approach Fix, ou Point de commencement de l'approche) et se termine à l'IF (Intermediate Fix, ou Repère d'approche intermédiaire). Il marque le passage de l'avion du statut en route au statut en approche.

En approche initiale, la MFO (Marge de Franchissement d'Obstacle) est de minimum 984 ft.

Toutefois, pour raccourcir la trajectoire d'approche aux instruments, le pilote peut demander au contrôle une "clairance d'approche directe" si l'aéronef évolue en espace aérien contrôlé pendant la procédure. Il n'est alors pas obligé de passer par le IAF, et peut rejoindre directement le segment intermédiaire en fonction de l'altitude minimale de secteur et de l'altitude de la procédure.

Le segment intermédiaire[modifier | modifier le code]

Il commence à l'IF et se termine au FAF (Final Approch Fix, ou Repère d'approche final). C'est dans ce segment que l'avion adopte sa configuration atterrissage : la vitesse et la position sont ajustées en vue d'entrer dans le segment d'approche final.

En approche intermédiaire, la MFO passe de 984 ft à 500 ft.

Le segment final[modifier | modifier le code]

MDA = minimum descent altitude
MDH = minimum descent height
MAPt = missed approach point

Il commence au FAF et se poursuit jusqu'à la MDA/H (Minimum Descent Altitude, Altitude minimale de descente) pour une approche classique ou à la DH (decision height, hauteur de décision) pour une approche de précision.

Pour les procédures sans FAF, le segment final commence à la fin du virage de procédure ou de la procédure d'inversion. Le pilote poursuit sur ce segment la descente vers la piste d'atterrissage.
À la MDA/H,ou à la DA/H, si le pilote a la vue du sol (et donc de la piste) et estime pouvoir se poser, il poursuit l'approche et l'atterrissage par repérage visuel.

Les références visuelles permettant de poursuivre l'approche en dessous des minimas sont :

  • Un élément du balise lumineux d'approche
  • Le seuil
  • Les marques de seuil
  • Les feux de seuil
  • Les feux d'identification du seuil
  • L'indicateur lumineux de pente d'approche
  • L'aire de touché des roues
  • Les feux de l'aire de touché des roues
  • Les feux de bordure de piste

Si ce n'est pas le cas, il conserve l'altitude de la MDA jusqu'au MAPT (Missed Approch Point, ou Point d'approche interrompue) dans le cas d'une approche classique, puis il suit la procédure d'approche interrompue publiée. Dans le cas d'une approche de précision, si les repères visuels ne sont pas acquis à la DH, le pilote interrompt l'approche et suit la procédure d'approche interrompue publiée

Le segment d'approche interrompue[modifier | modifier le code]

Il commence au MAPT et définit la procédure de remise de gaz vers une position d'attente, une position permettant une nouvelle approche ou vers une position marquant le début d'un déroutement vers un autre aéroport.

Baïonnette[modifier | modifier le code]

Dans le cas de pistes parallèles, il est possible en cas de nécessité (piste encombrée, ...) et sur certains aéroports, de changer de piste au dernier moment en effectuant une baïonnette pour rejoindre la piste libre.

Atterrissage par faible visibilité[modifier | modifier le code]

l'OACI a prévu plusieurs possibilité d'atterrir selon l'équipement à bord et au sol:

Catégories d'approche ILS
Catégories Hauteur d'approche (au-dessus du seuil de piste) limite de RVR
I plus que 200 ft 550m ou 1800 ft
II moins que 200 ft 350m ou 1200 ft
IIIa moins que 100 ft 200m
IIIb moins que 50 ft 50m
IIIc aucune aucune visibilité

Articles connexes[modifier | modifier le code]