Procédé Wohlwill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le procédé Wohlwill est un procédé chimique industriel permettant la purification de l'or au degré le plus élevé (99,999 %). Le procédé a été inventé en 1878 à Hambourg par Emil Wohlwill[1]. Il permet de purifier l'or à un degré plus élevé que le procédé Miller (en) (99,95 %).

Procédé[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un procédé de dépôt d'or par électrochimie. Un lingot d'or à 98,5 % est généralement utilisé comme anode, car un excès d'impuretés dans ce lingot comme de l'argent (ou encore des métaux du groupe du platine) entrainerait un excès d'argent en solution et provoquerait un dépôt de chlorure d'argent AgCl à la surface de l'anode, empêchant la dissolution de l'or[2].

L'anode est composée d'or purifié par le procédé Miller (en). La (ou les) cathode(s) est (sont) constituée(s) de petites feuilles d'or pur (24 ct), le tout baignant dans un électrolyte constitué d'acide chloraurique HAuCl4 et d'acide chlorhydrique. Un courant est alors appliqué au système, l'or et les autres métaux sont dissous à l'anode, et l'or pur se dépose sur la cathode en or. Quand l'anode est complètement dissoute, la cathode est retirée puis fondue (ou tout autre procédé) pour être vendue ou utilisée. Le résultat de ce procédé permet d'obtenir de l'or pur à 99,999 % (appelé 5-9)[3].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le procédé Wohlwill est requis quand les applications nécessitent de l'or très pur. Dans les autres cas où une pureté moindre suffit, le procédé Miller (en) est utilisé du fait de sa mise en œuvre plus facile, de sa durée plus courte et surtout car il nécessite à l'instant donné beaucoup moins d'or (le procédé Wohlwill nécessite la présence sur site une grande quantité d'or sous la forme d'acide chloraurique HAuCl4)[4].

Variante[modifier | modifier le code]

Une variante du procédé Wohlwill est la cellule fizzer[Quoi ?].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Encyclopædia Britannica, 2010, Encyclopædia Britannica Online, 15 Juin 2010 [Gold processing]
  2. (en) Christopher W. Corti, « Recovery and Refining of Gold Jewellery Scraps and Wastes », sur http://www.utilisegold.com/, World Gold Council,‎ 2002 (consulté le 15 juin 2010)
  3. (en) Robert Noyes, Pollution prevention technology handbook, Park Ridge, William Andrew,‎ 1993, 683 p. (ISBN 978-0-8155-1311-7, LCCN 92032508, lire en ligne), p. 342
  4. (en) Derek Pletcher et Frank Walsh, Industrial electrochemistry, Londres, Springer,‎ 1990, 2e éd., 653 p. (ISBN 978-0-412-30410-1, LCCN 88032326, lire en ligne), p. 244