Prix Pulitzer du dessin de presse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Prix Pulitzer du dessin de presse (Pulitzer Prize for Editorial Cartooning) est l'un des prix décerné chaque année dans le domaine du journalisme par les membres du comité Pulitzer de l'université Columbia. Créé en 1922, il récompense l'auteur d'un dessin ou d'une série de dessins de presse dont l'originalité, l'efficacité éditoriale et la qualité artistique sont marquantes.

Depuis les années 1990, il est généralement remis à des dessinateurs libéraux[1]. Seuls deux auteurs de comic strips l'ont obtenu : Garry Trudeau en 1975 pour Doonesbury et Berke Breathed en 1987 pour Bloom County[2].

Lauréats[modifier | modifier le code]

Années 1920[modifier | modifier le code]

Années 1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

  • 1950 : James T. Berryman, de l’Evening Star de Washington D.C., pour All Set for a Super-Secret Session in Washington
  • 1951 : Reg Mannind, de l’Arizona Republic, pour Hats
  • 1952 : Fred L. Packer, du New York Mirror, pour Your Editors Ought to Have More Sense Than to Print What I Say!
  • 1953 : Edward D. Kuekes, du Cleveland Plain Dealer, pour Aftermath
  • 1954 : Herblock, du Washington Post and Times-Herald, pour « son dessin montrant la Mort drapée disant à Joseph Staline après sa mort : « Vous m'avez toujours été un ami précieux, Joseph. » »
  • 1955 : Daniel R. Fitzpatrick, du St. Louis Post-Dispatch, pour « un dessin publié le 8 juin 1954 titré À quoi bon une nouvelle erreur ?, montrant Oncle Sam, fusil à baïonnette à la main, hésitant à s'enfoncer dans un sombre marais portant la légende « Les erreurs françaises en Indochine », ainsi que pour l'ensemble de son travail remarquable en 1954 comme durant tout sa carrière »
  • 1956 : Robert York, du Louisville Times, pour « son dessin Achilles montrant une allégorie toute en muscles de la prospérité américaine dont les jambes sont de plus en plus fines à mesure que l'on s'approche du talon, où est écrit « prix agricoles » »
  • 1957 : Tom Little, du Nashville Tennessean, pour Wonder Why My Parents Didn't Give Me Salk Shots?, publié le 12 janvier 1956
  • 1958 : Bruce M. Shanks, du Buffalo Evening News, pour « The Thinker publié le 10 août 1957, évoquant le dilemme de l'inscription à un syndicat dont on sait les dirigeants racketeurs »
  • 1959 : Bill Mauldin, du St. Louis Post-Dispatch, pour I won the Nobel Prize for Literature. What was your crime?, publié le 30 octobre 1958

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Joel Pett, du Lexington Herald-Leader
  • 2001 : Ann Telnaes, du Los Angeles Times Syndicate
  • 2002 : Clay Bennett, du Christian Science Monitor
  • 2003 : David Horsey, du Seattle Post-Intelligencer, pour « ses dessins perspicaces exécuté avec un style propre et un grand sens de l'humour »
  • 2004 : Matt Davies, du Journal News, pour « ses dessins perçants sur un large éventail de sujet, exécutés dans un style frais et original »
  • 2005 : Nick Anderson, du Courier-Journal, pour « son style très original qui permet de faire passer des messages profons et puissants »
  • 2006 : Mike Luckovich, de l’Atlanta Journal-Constitution, pour « ses dessins puissants sur un large éventail de sujets, exécutés dans un style simple mais perçant »
  • 2007 : Walt Handelsman, de Newsday, pour « ses dessins austères et raffinés et son usage impressionnant d'animations farfelues »
  • 2008 : Michael Ramirez, de l’Investor's Business Daily, pour « ses dessins provocateurs qui reposent sur l'originalité, l'humour et travail artisitique minutieux »
  • 2009 : Steve Breen, du San Diego Union-Tribune, pour « son habile utilisation d'un style classique en vue de produire des dessins aux sujets variés qui attirent le lecteurs avec force, clarté et humour »

Années 2010[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Mark Fiore, de SFGate.com, pour « ses dessins de presse animés (…) où son esprit mordant, ses longues recherches et sa capacité à traiter de sujets complexes fixent très haut la barre d'une nouvelle forme de commentaire journalisitique »
  • 2011 : Mike Keefe, du Denver Post pour « ses dessins de presse très variés utilisant un style relâché et expressif pour envoyer des messages forts et subtils »
  • 2012 : Matt Wuerker, de Politico pour « ses dessins invariablement frais et drôles, particulièrement remarquables dans leur satire du conflit partisan qui engloutit Washington »
  • 2013 : Steve Sack de Star Tribune, pour « sa collection versatile de cartoons, utilisant un style original et des idées astucieuses pour faire passer son point de vue inimitable »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Harvey (2008), p. 193.
  2. Harvey (2008), p. 194.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]