Prix Ludovic-Trarieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le prix Ludovic-Trarieux ou prix international des droits de l'homme Ludovic-Trarieux est un prix des droits de l'homme, créé le 27 février 1984, à Bordeaux, par l'avocat français Bertrand Favreau. D'abord biennal jusqu'à 2002, il est décerné chaque année conjointement par les Instituts des droits de l'homme barreaux de Bordeaux, Paris, Bruxelles et Rome ainsi que par l'Institut des droits de l'homme des avocats européens (IDHAE).

Exclusivement réservé à un avocat, il est décerné à « un avocat sans distinction de nationalité ou de barreau, qui aura illustré par son œuvre, son activité ou ses souffrances, la défense du respect des droits de l'homme, des droits de la défense, la suprématie du droit, la lutte contre les racismes et l'intolérance sous toutes leurs formes ».

Ce prix commémore l'action de Ludovic Trarieux (1840- 1904), avocat au barreau de Bordeaux, puis à Paris, ministre de la Justice (1895), fondateur, en 1898, en plein cœur de l'affaire Dreyfus, de la Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen, qui est à l'origine de toutes les ligues créées depuis lors, dans ce domaine, de par le monde.

Il est représenté par une médaille de La Monnaie de Paris à l'effigie de Ludovic Trarieux, d'un diplôme et d'une somme d'argent.

Histoire du prix[modifier | modifier le code]

D'abord biennal, le premier prix Ludovic-Trarieux a été attribué le 29 mars 1985 à Nelson Mandela, alors emprisonné depuis 23 ans en Afrique du Sud.

Le Prix a été remis officiellement, le 27 avril 1985, à Bordeaux, à sa fille Zenani Mandela lors que Nelson Mandela est emprisonné depuis 23 ans[1].

Le 11 février 1990, Nelson Mandela était libéré. À partir de cette date, son créateur décida de l'attribution d'un nouveau prix à vocation européenne à partir de 1992.

Depuis 2003, le prix désormais annuel et surnommé « L'hommage des avocats à un avocat » est devenu l’hommage international à un avocat du monde. Il est décerné conjointement par l’Institut des Droits de l’Homme du Barreau de Bordeaux, l’Institut de Formation en Droits de l’Homme du Barreau de Paris, l’Institut des Droits de l’Homme du Barreau de Bruxelles, l'Unione forense per la tutela dei diritti dell'uomo (Rome), la Rechtsanwaltskammer de Berlin, l’Ordre des Avocats du barreau de Luxembourg, l'Union internationale des avocats(UIA), et l’Institut des droits de l'Homme des avocats européens (IDHAE), dont sont membres de grands barreaux européens investis dans les droits de l'homme au nombre desquels le Conseil National des barreaux de Pologne (Varsovie). Il est remis aux lauréats alternativement dans une des villes ou chacun des instituts exerce son activité.

Le prix 2011 a été décerné à Rome, le 30 mai 2011, à l'avocat libyen, Fathi Terbil[2]. Il lui a été remis le 1er décembre 2011 à Bruxelles,par Madame Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne chargée de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté. Le prix 2012 a été décerné, le 30 mai 2011, à l'avocat turc, Muharrem Erbey[3]. Il lui a été remis le 30 novembre 2012 à Berlin,par Madame Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, Ministre de la Justice de la République Fédérale d'Allemagne[4].

Jury du prix[modifier | modifier le code]

Le jury est composé chaque année de 21 avocats représentant les organes de défense des droits de l'homme de plusieurs grands barreaux européens. Il décerne le prix au cours d'un vote, après consultation des principales organisations non gouvernementales, barreaux ou associations à but humanitaire à travers le monde qui sont invités à désigner le (ou les) candidat(s) qui leur paraît (ou paraissent) répondre aux critères spécifiques d'attribution.

Lauréats du prix Ludovic-Trarieux[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]