Prix européen de l'essai Charles Veillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le prix remis à un essai. Pour le prix remis à un roman (1948-1971), voir Prix Charles Veillon.

Le Prix européen de l'essai Charles Veillon est décerné chaque année par la Fondation Charles Veillon à un essayiste européen. Créé en 1975, il est le premier prix littéraire consacré exclusivement au genre de l'essai.

L’une des distinctions les plus éminentes de la vie intellectuelle européenne[1], le Prix européen de l'essai s'inscrit dans la continuation du prix du roman, créé par Charles Veillon lui-même[2] après la Seconde Guerre mondiale et qui était remis chaque année dans les trois domaines linguistiques européens présents en Suisse, le français, l'allemand et l'italien. Le Prix Veillon souhaitait ainsi contribuer à la réconciliation de l'Europe par la culture.

La remise du Prix a lieu à Lausanne en début d'année. L'auteur primé donne une conférence publique à cette occasion. La conférence est ensuite publiée dans une brochure éditée par la Fondation Charles Veillon.

Le jury du prix est constitué par les membres de la Fondation Charles Veillon.

Liste des lauréats[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Harald Weinrich pour l'ensemble de son œuvre
  • 2012 : Heinz Wismann pour Penser entre les langues, Paris, Albin Michel, 2012
  • 2010 : Jean-Claude Mathieu pour Écrire, inscrire, Paris, José Corti, 2010
  • 2009 : Claudio Magris pour l'ensemble de son œuvre
  • 2008 : Peter Sloterdijk Zorn und Zeit, Frankfurt am Main, Suhrkamp, 2006 (Colère et temps, Paris, Maren Sell, 2007)
  • 2007 : Jan Assmann pour l’ensemble de son œuvre
  • 2006 : Giorgio Agamben pour l’ensemble de son œuvre
  • 2005 : Alexandra Laignel-Lavastine Esprits d’Europe, Paris, Calmann-Lévy, 2005
  • 2004 : Martin Meyer Krieg der Werte. Wie wir leben, um zu überleben, Zürich, Nagel & Kimche, 2003
  • 2003 : Alain de Botton L’Art du voyage, Paris, Mercure de France, 2003
  • 2002 : Peter von Matt Die tintenblauen Eidgenossen, München, Hanser, 2001
  • 2001 : Jean-Claude Guillebaud Le Principe d’humanité, Paris, Seuil, 2001
  • 2000 : Peter Bichsel Alles von mir gelernt. Kolumnen 1995-1999, Frankfurt am Main, Suhrkamp, 2000
  • 1999 : Amin Maalouf Les Identités meurtrières, Paris, Grasset, 1998
  • 1998 : Tzvetan Todorov Benjamin Constant. La passion démocratique, Paris, Hachette, 1997
  • 1997 : Karl-Markus Gauß Das Europäische Alphabet, Wien, Paul Zsolnay, 1997
  • 1996 : Dubravka Ugrešic Die Kultur der Lüge, Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1995
  • 1995 : Étienne Barilier Contre le Nouvel Obscurantisme. Éloge du progrès, Genève, Zoé-Hebdo, 1995
  • 1994 : Dževad Karahasan Un déménagement, Paris, Calmann-Lévy, 1994
  • 1993 : Jane Kramer Européens, tome 1, Paris, Grasset, 1990, et tome 2 : Des cités et des hommes, Paris, Grasset, 1991
  • 1992 : Predrag Matvejevitch Bréviaire méditerranéen, Paris, Fayard, 1992
  • 1991 : Roberto Calasso Les Noces de Cadmos et Harmonie, Paris, Gallimard, 1991
  • 1990 : Karl Schlögel pour l’ensemble de son œuvre
  • 1989 : Timothy Garton Ash The Uses of Adversity. Essays on the Fate of Central Europe, London, Granta Books, 1989
  • 1988 : Eduardo Lourenço pour l’ensemble de son œuvre
  • 1987 : Edgar Morin pour l’ensemble de son œuvre
  • 1986 : Iso Camartin Nichts als Worte? Plädoyer für Kleinsprachen, Zürich, Artemis, 1985
  • 1985 : György Konrád Antipolitik. Mitteleuropäische Meditationen, Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1985
  • 1984 : Alain Finkielkraut La Sagesse de l’amour, Paris, Gallimard, 1984
  • 1983 : Lars Gustafsson pour l’ensemble de son œuvre
  • 1982 : Jean Starobinski Montaigne en mouvement, Paris, Gallimard, 1982
  • 1981 : Norberto Bobbio pour l’ensemble de son œuvre
  • 1980 : Leszek Kolakowski pour l’ensemble de son œuvre
  • 1979 : Manès Sperber Churban, oder die unfassbare Gewissheit, Wien, Europa, 1979
  • 1978 : Roger Caillois Le Fleuve Alphée, Paris, Gallimard, 1978
  • 1977 : Alexandre Zinoviev Les Hauteurs béantes, Lausanne, L’Âge d’Homme, 1977
  • 1976 : E. F. Schumacher Small is Beautiful, London, Blond & Briggs, 1973
  • 1975 : Jacques Ellul Trahison de l’Occident, Paris, Calmann-Lévy, 1975

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la librairie Payot[1]
  2. Dictionnaire historique de la Suisse[2]

Lien externe[modifier | modifier le code]