Prisons Saint-Paul et Saint-Joseph

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Prison Saint-Paul)
Aller à : navigation, rechercher

45° 44′ 47.06″ N 4° 49′ 37.24″ E / 45.7464056, 4.8270111 ()

Portail de Saint-Paul, cours Suchet.

Les prisons Saint-Paul et Saint-Joseph étaient un ensemble de deux prisons construites au XIXe siècle à Lyon au sud de la gare de Perrache. Désaffectées depuis 2009, elles sont en cours de reconversion en campus.

Lyon tcl logo-metro-full.svg
Ce site est desservi par la station de métro : Perrache.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les prisons sont construites au XIXe siècle sous la direction des architectes Louis-Pierre Baltard et Antonin Louvier. Les travaux s'étalent de 1849 à 1852.

Devenues vétustes et surpeuplées au cours du XXe siècle[1], l'État lance la construction d'un nouveau centre pénitentiaire à Corbas. Le 3 mai 2009, l'ensemble des détenus des prisons y est transféré[2].

Après le déménagement des détenus, l'avenir des bâtiments est incertain et leur destruction est envisagée par la Préfecture. Un mouvement spontané voit le jour [3] pour s'opposer à leur destruction. Devant le tollé général provoqué par cette annonce et la forte mobilisation des associations de défense du patrimoine, le Préfet choisit finalement de lancer début 2010 un concours architectural pour le devenir du site[4], le cahier des charges imposant la sauvegarde des parties les plus remarquables des édifices[5].

Le bâtiment en cours de réfection en 2013

En novembre de la même année, le projet porté par la Sofade, l'Université catholique de Lyon et Habitat et Humanisme est retenu. Il prévoit notamment la création de bureaux, de logements sociaux et de logements intergénérationnels, ainsi que l'implantation d'un campus qui accueillera 5000 étudiants[6],[7]. L'inauguration est prévue pour 2015.

Les prisons dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • En 1974, la prison est évoquée deux fois dans l'œuvre de Bertrand Tavernier : dans L'Horloger de Saint-Paul.C'est dans cette prison qu'est enfermé le fils du personnage incarné par Philippe Noiret, et la prison est filmée sur quelques plans à la fin du film. Également, dans le film Une semaine de vacances le même personnage fait une apparition en clin d'œil et évoque l'étonnante situation d'une prison près d'une gare, et le fait que les détenus entendent les trains partir.
  • En 1978, au début du film "La Caparate" de Gérard Oury dont l'action se passe en mai 68, une mutinerie éclate dans la prison St Paul, où est incarcéré Martial Gaulard (Victor Lanoux), alors que son avocat Maître Jean-Philippe Duroc (Pierre Richard) lui rend visite.
  • En 2011, dans le film " Les Lyonnais" d'Olivier Marchal, Tcheky Karyo est incarcéré dans une cellule de la prison St Paul(désaffectée en 2009 avec la Prison St Joseph)
  • Une chanson écrite par le groupe lyonnais Mon Dragon, intitulée Les Cafards, dénonce la surpopulation de cette prison.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :