Prisme d'accrétion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un prisme d'accrétion est un prisme sédimentaire qui se trouve dans une fosse au niveau d'une zone de subduction. La plaque tectonique océanique plongeante (subduite) fait s'accumuler les sédiments marins et les comprime contre la plaque susjacente (chevauchante). Il se forme un prisme de sédiment seulement si l'angle de la subduction (le plan de Wadati-Benioff) est faible. Les sédiments sont comprimés jusqu'à former des écailles qui se redressent venant former un bourrelet caractéristique de la subduction, et qui peut parfois émerger par endroits. L'île de la Barbade en est un exemple notoire.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme "prisme d'accrétion" vient d'une traduction erronée de l'anglais Accretionary wedge' qui désigne plus précisément un objet prismatique et de section triangulaire[1]

Les deux types de prismes d'accrétions[modifier | modifier le code]

Océanique[modifier | modifier le code]

C'est une accumulation de sédiments provenant de la croûte océanique principalement.

Orogénique ou de collision[modifier | modifier le code]

Le prisme de collision est à l'inverse du prisme d'accrétion océanique à l'échelle d'une montagne.

Exemple de prismes émergés[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. De l'océan à la chaîne de montagnes : Tectonique des plaques dans les Alpes, Marcel Lemoine, Pierre-Charles de Graciansky, Pierre Tricart

Liens externes[modifier | modifier le code]

Des exemples de prismes d'accrétions (CNRS)