Prise de Minorque (1708)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Minorque.
Capture de Minorque
Informations générales
Date 14–21 septembre 1708
Lieu Minorque, Espagne
Issue Victoire anglo-hollandaise
Minorque annexée par la Grande-Bretagne en 1713
Belligérants
Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Provinces-Unies Provinces-Unies
Bandera de España 1701-1760.svg Royaume d'Espagne
Commandants
James Stanhope
George Wade
John Leake
Guerre de Succession d'Espagne
Batailles
Campagnes de Flandre et du Rhin

Friedlingen · Kehl · Ekeren · Höchstädt · Spire · Schellenberg (Donauworth) · Bleinheim · Eliksem · Ramillies · Stollhofen (en) · Cap Béveziers · Cap Lizard · Audenarde · Wijnendale · Lille · Malplaquet · Douai · Denain · Bouchain (en) · Douai · Landau · Fribourg

Campagnes d'Italie

Carpi · Chiari · Crémone · Luzzara · Cassano · Nice · Calcinato · Turin · Castiglione · Toulon · Gaeta · Cesana · Campo Maior · Syracuse

Campagnes d'Espagne et de Portugal

Cadix · Vigo (navale) · Cap de la Roque · Gibraltar (1re) · Ceuta · Málaga · Gibraltar (2e) · Marbella · Montjuïc · Barcelone (1705) · Badajoz · Barcelone (1706) · Murcie · El Albujón · Santa Cruz de Ténérife · Almansa · Xàtiva · Ciudad Rodrigo · Lérida · Tortosa · Minorque · Gudiña · Almenar · Saragosse · Brihuega · Villaviciosa · Barcelone (1713-1714)

Antilles et Amérique du sud

Santa Marta · Guadeloupe · Nassau · Colonia del Sacramento · Carthagène (1re) · Rio (1710) · Carthagène (2e) · Rio (1711) · Cassard

Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 39° 53′ N 4° 03′ E / 39.88333333, 4.05 ()39° 53′ Nord 4° 03′ Est / 39.88333333, 4.05 ()  

La capture de Minorque est une bataille qui s'achève par la capture de l'île de Minorque, appartenant au royaume d'Espagne par des forces anglo-hollandaises agissant pour le compte de l'empereur Charles VI du Saint-Empire, revendiquant le trône d'Espagne en septembre 1708 pendant la guerre de Succession d'Espagne. Les Britanniques annexent par la suite l'île qui devient leur possession après le Traité d'Utrecht (1713).

Contexte[modifier | modifier le code]

Depuis 1702, une guerre est en cours pour le trône d'Espagne, la Grande-Bretagne et les Provinces-Unies soutenant le candidat autrichien alors que le royaume de France et ses alliés soutiennent le duc d'Anjou. En 1704, une flotte anglo-hollandaise capture Gibraltar affronte une flotte franco-espagnole à la bataille de Vélez-Málaga. Les forces alliées débarquent également en Catalogne où elles capturent Barcelone en 1705. Les Catalans soutiennent assez largement le candidat autrichien et nombreux sont ceux qui rejoignent les armées alliées.

Le débarquement sur Minorque[modifier | modifier le code]

Le général James Stanhope commandant de la force qui capture Minorque.

Le 14 septembre 1708, une force navale anglo-hollandaise, sous le commandement du général James Stanhope débarque sur l'île de Minorque et débute un siège de la capitale Port Mahon. Les habitants de l'île étaient, comme la plupart des Catalans pro-Autrichiens, et accueillent les soldats britanniques et hollandais en libérateurs. Une semaine plus tard, la garnison franco-espagnole en poste sur place capitule[1].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Réalisant le potentiel que Minorque représenterait comme base navale dans la Méditerranée après Gibraltar, les Britanniques décident de prendre contrôle de l'île - dont ils reçoivent la souveraineté à la signature du Traité d'Utrecht[2]. Après la capture de l'île les échanges commerciaux avec la Grande-Bretagne explosent et l'île connait une certaine prospérité, les Britanniques dépensant des sommes importantes pour reconstruire les fortifications de l'île.

L'île change plusieurs fois de souveraineté jusqu'en 1802 date à laquelle elle est rendue à l'Espagne. Pendant tout le XVIIIe siècle, Minorque est une base navale britannique majeure et participe au système de défense de la Grande-Bretagne en Méditerranée[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chartrand 2006, p. 14.
  2. Simms 2008, p. 64
  3. Chartrand 2006, p. 13-14.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Rene Chartrand, Gibraltar 1779-83 : The Great Siege, Osprey,‎ 2006
  • (en) N.A.M. Rodger, Command of the Ocean : A Naval History of Britain, 1649-1815, Penguin Books,‎ 2006
  • (en) Brendan Simms, Three Victories and a Defeat : The Rise and Fall of the First British Empire, Penguin Books,‎ 2008