Priscilla Lane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lane.

Priscilla Lane

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Priscilla Lane en 1942

Nom de naissance Priscilla Mullican
Naissance 12 juin 1915
Indianola, Iowa
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 4 avril 1995 (à 79 ans)
Andover, Massachusetts
États-Unis
Profession Actrice, chanteuse

Priscilla Lane est une actrice et une chanteuse américaine, née le 12 juin 1915 à Indianola, Iowa (États-Unis), décédée le 4 avril 1995 à Andover (Massachusetts).

Biographie[modifier | modifier le code]

C’est le 12 juin 1915 à Indianola, dans l'Iowa que naît Priscilla Mullican. Peu avant sa naissance, ses parents s'installent dans une grande maison de vingt-deux chambres où elle et ses quatre sœurs peuvent à loisir s'initier à la musique et au chant durant leur enfance.

Elle étudie à la « Eagin School of Dramatic Arts » à New York avant de partir en tournée en compagnie de ses sœurs Leota, Rosemary et Lola avec la Fred Waring et la Pennsylvanians Dance Band. Elle devient une chanteuse populaire et, cinq ans plus tard, en 1937, elle signe un contrat avec les studios de la Warner Brothers.

En 1937, elle tourne le premier film de sa carrière : Varsity Show de William Keighley.

Un an plus tard, elle tourne avec deux de ses sœurs Rêves de jeunesse (Four daughters) de Michael Curtiz, adaptation du roman Sister act. C'est là un des grands succès de sa carrière. À Rêves de jeunesse, succèderont deux autres films, Quatre épouses (Four Wives) en 1939 et Quatre mères (Four Mothers) en 1941.

En 1939, elle interprète la petite amie de James Cagney dans Les Fantastiques années 20 aux côtés d'Humphrey Bogart. Ce film de Raoul Walsh est le ressort dont elle avait besoin pour propulser sa carrière Hollywoodienne.

Le 14 janvier 1939, elle épouse Oren Haglund pour finalement annuler le mariage le 1er mai de la même année.

En 1942, Frank Capra impose l’actrice dans le rôle d’Elaine Harper dans la comédie Arsenic et vieilles dentelles face à Cary Grant. Mais le film ne put sortir que deux ans plus tard car comme stipulé dans le contrat, il ne pouvait être à l'affiche tant que la pièce était toujours en représentation à Broadway.

La même année, Alfred Hitchcock se voit dans l'obligation de l'engager dans Cinquième Colonne avec Robert Cummings. Elle n'est pas l'actrice qu'il souhaitait pour ce rôle, il trouve son style beaucoup trop banal, et c'est grâce à l'appui d'Universal qu'elle obtient le rôle. Sa prestation dans Cinquième Colonne est reconnue par la critique à sa sortie.

Le 22 mai 1942, elle épouse le Colonel Joseph A. Howard de l'U.S. Air Force. Leur mariage s'achève avec le décès de ce dernier, le 18 mai 1976. Ils eurent ensemble quatre enfants. Tout comme ses sœurs, elle arrête sa carrière assez rapidement afin de se consacrer pleinement à son rôle de mère.

En 1948, elle tourne encore dans un film noir : Bodyguard avec Lawrence Tierney ; ce sera sa dernière apparition à l’écran.

En 1994, on lui diagnostique un cancer du poumon. Elle est placée en maison de retraite à Andover dans le Massachusetts, près de son fils Joe et de sa famille. Elle meurt le 4 avril 1995 à l’âge de 79 ans, des suites de sa maladie. De grandes funérailles sont organisées en l'église de St Matthew; elle est enterrée au cimetière national d'Arlington auprès de son époux.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

On envisagea de lui donner le rôle de Mélanie Hamilton (finalement joué par Olivia de Havilland) dans Autant en emporte le vent.

C'est après le refus de Bette Davis qu'elle et ses sœurs purent jouer dans Rêves de jeunesse.

Alfred Hitchcock aurait voulu Barbara Stanwick à sa place dans Cinquième Colonne (Saboteur) de même il souhaitait Gary Cooper à la place de Robert Cummings[1][réf. incomplète].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Télérama, 22 février 2012