Priscilla, folle du désert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Priscilla.

Priscilla, folle du désert

Titre original The Adventures of Priscilla, Queen of the Desert
Réalisation Stephan Elliott
Scénario Stephan Elliott
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Australie Australie
Sortie 1994
Durée 104 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Priscilla, folle du désert (The Adventures of Priscilla, Queen of the Desert) est un film australien de Stephan Elliott réalisé en 1994. Mettant en scène Terence Stamp, Hugo Weaving et Guy Pearce, il relate l'histoire de deux drag queens et d'une transsexuelle traversant l'Australie de Sydney à Alice Springs dans un grand bus qu'ils ont baptisé « Priscilla ».

Synopsis[modifier | modifier le code]

Mitzi Del Bra, une drag queen, est fatiguée de jouer dans les pubs et cabarets de Sydney, et accepte l'offre de jouer dans un casino à Alice Springs, au cœur de l'Australie. Il convainc ses deux amis et collègues de venir avec lui : Bernadette Bassenger — une transsexuelle dont le petit ami vient de mourir — et Felicia Jollygoodfellow — un jeune et irritant homosexuel et drag queen. Ils partent ainsi dans ce bus, acheté à des Suédois, qu'ils rebaptisent « Priscilla, Folle du désert ».

Rencontrant en cours de route l'attitude rurale australienne (beaucoup moins tolérante envers l'homosexualité que la mégalopole), des violences sexuelles, et réussissant à surmonter les nombreuses pannes de leur bus, la troupe finit par atteindre Alice Springs, prête à jouer le show qu'elle a répété durant le voyage. Mais avant d'arriver à Alice, Mitzi révèle qu'il est en fait marié, et que le voyage qu'il a entrepris était surtout destiné à rendre un service à sa femme, qui possède le casino et qui lui a demandé de prendre en charge, pour au moins un bout de temps, leur enfant, un garçon d'une dizaine d'années.

Guy Pearce joue Felicia, tandis qu'Hugo Weaving joue le rôle de Mitzi, et Terence Stamp celui de la transsexuelle, Bernadette.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu un certain succès commercial, rapportant environ 16 459 000 $ au box-office en Australie[1] et 11 220 000 $ en Amérique du Nord[2] pour un budget de 2 000 000 $. En France, il a réalisé 388 313 entrées[3].

Il a reçu un accueil critique très favorable, recueillant 93 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,1/10 et sur la base de 30 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[4]. Sur Metacritic, il obtient un score de 68/100 sur la base de 19 critiques collectées[5].

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Le film est devenu un film culte dans la communauté gay. La bande-son comporte de nombreux tubes des années 1970 - 80, notamment de nombreuses références au groupe disco suédois Abba. Ce film explore et exagère aussi de nombreux stéréotypes homosexuels. L'une des forces du film est aussi qu'il ne présente pas les homosexuels comme des pécheurs ou des êtres malsains, ni comme des martyrs dénués de tout défaut (comme dans le film Philadelphia), mais plutôt comme des personnes comme les autres.
  • Le film montre aussi l'Outback australien d'une manière idyllique, en montrant la beauté des paysages, et comporte une scène au pouvoir symbolique fort : la troupe danse et joue à un moment avec une tribu aborigène, décrivant le temps d'un instant la rencontre entre deux groupes habituellement exclus par la société, qui se rejoignent dans une situation particulièrement improbable.

Mais Priscilla tient aussi son succès d'un casting unique, notamment avec Terence Stamp, habitué à des rôles plus masculins et virils, et la présence de deux futures vedettes, Guy Pearce qu'on retrouvera dans L.A. Confidential, Iron Man 3' ou bien sûr Memento, et surtout Hugo Weaving qui a joué notamment dans Matrix et Le Seigneur des Anneaux ou tout récemment dans Captain America de Joe Johnston.

  • Pendant la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Sydney de l'an 2000, dans le cortège se trouvait une chaussure géante à talon-aiguille, l'un des symboles du film, en tant que référence à ce film et hommage à la communauté gay de Sydney[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Australian Academy of Cinema and Television Arts Awards 1994

  • Meilleurs décors
  • Meilleurs costumes

Festival international du film de Seattle 1994

Oscars 1995

  • Meilleurs costumes

BAFTA Awards 1995

  • Meilleurs costumes
  • Meilleurs maquillages et coiffures

GLAAD Media Awards 1995

  • Meilleur film

Nominations[modifier | modifier le code]

Australian Academy of Cinema and Television Arts Awards 1994

  • Meilleur film
  • Meilleur acteur : Terence Stamp et Hugo Weaving
  • Meilleure réalisation
  • Meilleur scénario
  • Meilleure photographie
  • Meilleure musique

Golden Globes 1995

  • Meilleur film - catégorie Comédie
  • Meilleur acteur dans une comédie : Terence Stamp

BAFTA Awards 1995

  • Meilleur acteur : Terence Stamp
  • Meilleure photographie
  • Meilleur scénario original
  • Meilleurs décors
  • Meilleure musique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]