Prion bleu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pétrel bleu

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pétrel bleu (Halobaena caerulea)
tenu en main
lors d'une opération de baguage

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Sous-classe Neornithes
Super-ordre Paleognathae
Ordre Procellariiformes
Famille Procellariidae

Genre

Halobaena
Bonaparte, 1856

Nom binominal

Halobaena caerulea
(J. F. Gmelin, 1789)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Oeuf de Pétrel bleu - Muséum de Toulouse

Le Prion bleu ou Pétrel bleu (Halobaena caerulea) est une espèce de petit oiseau marin de la famille des Procellariidae, le seul représentant du genre Halobaena, cependant très proche des prions du genre Pachyptila. C'est une espèce monotypique.

Description[modifier | modifier le code]

Son plumage est gris avec le dessous blanc ; l'oiseau se distingue des prions par un bec plus petit et par une queue au bout blanc.

Nidification[modifier | modifier le code]

Comme tous les procellaridés, les Prions bleus nichent en grandes colonies qu'ils rejoignent à la nuit pour éviter la prédation des skuas. Les femelles déposent au fond d'un terrier un œuf unique couvé par les deux parents pendant environ 50 jours. Le poussin se développe et s'émancipe au bout de 55 jours.

Répartition[modifier | modifier le code]

Les colonies de Prions bleus se rencontrent sur presque toutes les îles sub-antarctiques.

C'est une espèce circumpolaire qui s'alimente près du front polaire antarctique. En mer les Prions bleus circulent ainsi largement entre l'Australie, le sud de l'Afrique ou de l'Amérique et l'Antarctique.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ils se nourrissent principalement de krill, mais aussi parfois d'autres crustacés, de poissons ou de calmars qu'il peuvent aller pêcher en plongeant au moins jusqu'à 6 mètres de profondeur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomique[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Brooke, M. (2004). Albatrosses And Petrels Across The World: Procellariidae. Oxford University Press, Oxford, UK ISBN 0-19-850125-0