Printemps, été, automne, hiver… et printemps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Printemps, été, automne, hiver… et printemps

Titre original Bom yeoreum gaeul gyeoul geurigo bom
Réalisation Kim Ki-duk
Scénario Kim Ki-duk
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Sortie 2003
Durée 103 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Printemps, été, automne, hiver… et printemps (en hangeul 봄 여름 가을 겨울 그리고 봄, Bom yeoreum gaeul gyeoul geurigo bom) est un film sud-coréen réalisé par Kim Ki-duk, sorti en 2003.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Printemps[modifier | modifier le code]

Dans un temple bouddhiste en bois flottant au milieu d'un lac, vivent un vieux maitre zen et son jeune disciple, un enfant. La vie est en relative autarcie, une barque est utilisé pour faire la liaison entre les berges et le monastère. Un jour, l'enfant s'amuse à attacher une pierre à un poisson, une grenouille et un serpent. Son maitre l'ayant vu, il a attend que l'enfant s'endorme pour lui attacher une lourde pierre à sa taille. Lorsque l'enfant s'éveille le lendemain, le maitre l'envoie libérer les trois animaux avec la pierre comme fardeau. Le poisson et le serpent sont mort, l'enfant finit par pleurer.

Été[modifier | modifier le code]

Le disciple est maintenant un adolescent. Une jeune femme malade vient faire un séjour au temple dans l'espoir de guérir. Le disciple et la femme finissent par avoir des rapports sexuels, et le disciple tombe amoureux. Lorsque le maitre s'en aperçoit, la femme étant guérie, il la renvoie chez elle. Très attristé, le disciple s'enfuit au petit matin, en emmenant la poule et une petite statue du temple.

Automne[modifier | modifier le code]

En déballant de la nourriture empaquetée dans une page de journal, le maitre aperçoit une brève qui parle de son ancien disciple, indiquant qu'il aurait tué sa femme. L'ancien disciple qui est maintenant un jeune homme arrive peu après au temple, ramenant la statue. Il tente de se suicider, mais le maitre l'en empêche, et lui fait graver de nombreux caractères sur le sol en bois du temple. Deux policiers arrivent, et passent la nuit au temple pour laisser le disciple finir la gravure.

Le policier repartent avec le disciple, et le maitre se suicide peu après en s'installant sur un bucher monté sur la barque.

Hiver[modifier | modifier le code]

Des années plus tard, le disciple revient au temple. De fait, il devient le maitre du temple. Le lac est gelé. Une femme arrive en portant un bébé. Durant la nuit, elle repart sans l'enfant, mais ne voyant pas un trou dans la glace, elle tombe dans l'eau glacée du lac et meurt.

Le maitre va installer une statue sur un sommet qui domine le lac.

Printemps[modifier | modifier le code]

L'enfant est devenu le disciple du maitre. Il attrape trois animaux et s'amuse à bloquer une pierre dans leur bouche : un poisson, une grenouille et un serpent.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film utilise une symbolique bouddhiste dont une grande partie échappe aux non-initiés. Parmi ces symboliques, on peut dégager les animaux :

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le cinéaste joue lui-même le rôle de l'élève bouddhiste dans les deux dernières saisons.
  • Le film fut diffusé dans le cadre du 6e Festival du film asiatique de Deauville.
  • C'est la réserve naturelle de Jusan dans la province du Gyeongsangbuk-do qui a servi de décor au film.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix du meilleur film lors des Blue Dragon Film Awards 2003.
  • Prix du jury junior au Festival international du film de Locarno 2003.
  • Prix Arte et CICAE (Confédération internationale des cinémas d'art et essai) au Festival international du film de Locarno 2003.
  • Prix Don Quichotte (remis par la Fédération internationale des ciné-clubs) au Festival international du film de Locarno 2003.
  • Prix NETPAC au Festival international du film de Locarno 2003.
  • Prix du public au Festival de San Sebastian 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]