Principe d'échange de Locard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le principe d'échange de Locard, énoncé par le pionnier de la police scientifique Edmond Locard, stipule que lorsque deux corps entrent en contact l'un avec l'autre, il y a nécessairement un transfert entre ceux-ci. En d'autres termes, lorsqu'un acte criminel se produit, l'individu responsable laisse des traces de sa présence et emporte avec lui des traces du lieu où il se trouvait[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Levy, A. (2008). La police scientifique - La technologie de pointe au service des enquêteurs, p. 25, Paris, Hachette.