Principauté de Condé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Seigneurie de Condé-sur-l'Escaut.

La seigneurie de Condé-en-Brie était située dans la Brie. Au XVIe siècle, elle devint une principauté et donna son nom à la maison de Condé, une branche cadette des Capétiens.

La seigneurie de Condé-en-Brie appartenait au XIIIe siècle aux Montmirail[1]. Elle passe ensuite à la première, puis à la seconde maison de Coucy. Quand celle-ci s'éteignit au début du XVe siècle, elle échut à la maison de Scarpone, puis aux comtes de Saint-Pol de la maison de Luxembourg. Le mariage de Marie de Luxembourg avec François de Bourbon-Vendôme la fit entrer dans les possessions de la maison de Bourbon-Vendôme. Elle donna son nom à une branche de cette maison, la maison de Condé, issue de Louis de Bourbon. Ce dernier passa son enfance à Condé et prit le titre de « prince de Condé ». Les chefs de la maison de Condé firent de même jusqu'à son extinction en 1830. Le seigneurie de Condé passa quant à elle à une branche cadette, la maison de Bourbon-Soissons, issue de Charles de Bourbon-Soissons, fils cadet de Louis de Bourbon, premier prince de Condé. Par mariage, elle échut ensuite aux Savoie-Carignan, puis fut confisquée par Louis XIV en 1711.

Les anciennes terres de la principauté de Condé correspondent aujourd'hui à peu de choses près, à la composition actuelle du canton de Condé-en-Brie.

Liste des seigneurs de Condé[modifier | modifier le code]

Liste des princes de Condé[modifier | modifier le code]

Les armes du Prince

Titre de la Monarchie de Juillet[modifier | modifier le code]

Signature de Louis d'Orléans.

La Principauté de Condé en 1783[modifier | modifier le code]

« Tous les titres du dernier siècle donnent à la terre de Condé le titre de Principauté. Elle a été possédée par de Hauts & Puissants Seigneurs, depuis le XIIIe siècle (...) Un Château avec une Chap. Domestique ; Jardins & Parc, où se réunissent 4 petites rivières ou ruisseaux. Il y a dans ce Chât. des Peintures à Fresque de Servandoni, & des Tableaux de chasse du fameux Oudry. »

Sources : États ecclésiastique et civil du diocèse de soissons - M. DCC. LXXXIII. Avec Approbation & Privilège du Roi.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.chateaudeconde.com/histo0.htm
  2. http://web.genealogie.free.fr/Les_dynasties/Les_dynasties_celebres/France/Premiere_dynastie_de_Coucy.htm
  3. http://web.genealogie.free.fr/Les_dynasties/Les_dynasties_celebres/France/Deuxieme_dynastie_de_Coucy.htm
  4. http://web.genealogie.free.fr/Les_dynasties/Les_dynasties_celebres/France/Dynastie_de_Bar.htm
  5. http://web.genealogie.free.fr/Les_dynasties/Les_dynasties_celebres/Benelux/Dynastie_de_Luxembourg_comte.htm
  6. http://web.genealogie.free.fr/Les_dynasties/Les_dynasties_celebres/Italie/Dynastie_de_Savoie.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]