Princes de Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Par l'expression « princes de Bourgogne » (principes regni Burgundiæ, ou principes Burgundiæ), on entend deux choses :

  • les membres de la famille des Rois de Bourgogne. Mais, dans ce sens, c'est un usage récent.
  • l'ensemble des princes qui, dans le Royaume de Bourgogne (Xe-XIIe siècles), tenaient leurs terres en toute souveraineté et en rendaient hommage directement au Roi de Bourgogne.

Parmi ces principes Burgundiæ, on trouve :

Ceux dont la souveraineté s'exerçait à partir d'une cité (généralement épiscopale) ou correspondait à un ancien pagus. Ils portaient alors le titre de comtes, selon l'usage carolingien.

Ceux dont la souveraineté s'exerçait sur une terre sans cité. Ils portaient alors le titre de princes ou de dominus (sire, seigneur).

  • les sires de Salins
  • les sires de Villars
  • les sires de Montluel
  • les sires d'Anthon
  • les sires de Thoire


On retrouve la même titulature dans d'autres provinces qui furent autrefois des royaumes : par exemple, en Bretagne, où furent qualifiés de princes de Bretagne les membres des maisons féodales qui descendaient, en ligne mâle et légitime, de Riwallon IV, fils du roi de Bretagne Salomon, et qui héritèrent de ses seigneuries tenues en toute justice.

Source[modifier | modifier le code]

Travaux (publiés ou à publier) de Roch de Coligny[Quoi ?].