Primula elatior

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Primevère élevée ou Primevère des bois (Primula elatior) est une plante herbacée pérenne de la famille des Primulacées. Elle est parfois appelée le Coucou des bois.

Description[modifier | modifier le code]

Les pétales sont étalés, soudés à la base de couleur jaune crème avec une partie inférieure jaune d'or.

Primula elatior

Habitats[modifier | modifier le code]

C'est une plante de mi-ombre des lisières et sous-bois clairs. Elle tend à régresser dans les forêts trop artificialisées. C'est une espèce à faible pouvoir de dispersion, considérée comme indicatrice de boisements ou forêts anciennes quand elle est abondante. Elle ne se disperse pas au-delà d'une centaine de mètres hors des milieux boisés.

Répartition[modifier | modifier le code]

Répandue dans toute l'Europe.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Elle compte cinq sous-espèces :

  • Primula elatior elatior
  • Primula elatior intricata
  • Primula elatior leucophylla
  • Primula elatior lofthousei
  • Primula elatior pallasii

Elle s'hybride parfois avec Primula vulgaris.

C'est d'ailleurs une des parentes de la primevère cultivée avec la primevère officinale (Primula veris), la primevère acaule (Primula vulgaris) et Primula juliae.

Comestibilité[modifier | modifier le code]

Les feuilles et fleurs peuvent être consommées crues ou cuites comme pour la primevère officinale (Primula veris), la primevère acaule (Primula vulgaris) et Primula juliae.

Propriétés médicinales[modifier | modifier le code]

Ce sont les mêmes que celles de la primevère acaule et de la primevère officinale :

Les fleurs, adoucissantes et calmantes, sont utilisées dans des mélanges pectoraux.

Les feuilles sont anti-ecchymotiques.

Toute la plante et particulièrement la racine ont des propriétés analgésiques, anti-spasmodiques, diurétiques et expectorantes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

François Couplan, Eva Styner, Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques, Delachaux et Niestlé, coll. « Les guides du naturaliste » (ISBN 2-603-00952-4) (fr)

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]