Primal Rage (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Primal Rage.
Primal Rage
Image illustrative de l'article Primal Rage (jeu vidéo)

Éditeur Atari Games (arcade)
Développeur Atari Games (arcade)

Date de sortie 1994
Genre Jeu de combat
Mode de jeu Un joueur ou deux joueurs
Plate-forme arcade, (+ voir la section Conversions)
Média arcade, (+ voir la section Conversions)
Contrôle Borne d'arcade, (+ voir la section Conversions)

Primal Rage est un jeu de combat développé par Atari Games, sorti en arcade en 1994 et converti ensuite sur de nombreux supports, tels que PlayStation, Saturn, Super Nintendo, Mega Drive et 32X, Amiga et PC.

Scénario[modifier | modifier le code]

La Terre a été dévastée par un météore géant. La civilisation humaine est pratiquement réduite à néant, et les rares survivants sont retournés à l'âge de pierre. Suite à cela, sept dinosaures, sortes de demi-dieux, se battent pour le contrôle de la nouvelle terre ; en effet, ils sont partagés en deux clans : les uns veulent garder la paix sur terre, tandis que les autres veulent plonger le monde dans les ténèbres pour toujours.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Les personnages ont la possibilité de lancer des fatalities, le terme s'étant généralisé suite à la sortie de Mortal Kombat, pour désigner les attaques gores que l'on pouvait asséner à son adversaire à la fin du combat. Le jeu fit grand bruit à l'époque de sa sortie aux États-Unis, car les fatalities sanglantes étaient considérées comme incroyablement violentes, voire gores, ce qui fit d'ailleurs le succès du jeu dans les salles obscures.

Graphismes[modifier | modifier le code]

Primal Rage est un jeu de combat en 2D assez classique, mais les graphismes sont fortement inspirés de la série Mortal Kombat. La technique d'animation utilisée est similaire : des marionnettes sont animées images par images, puis les photos sont digitalisées et « texture-mappés ». La qualité des animations fut un des éléments qui contribuèrent à la renommée du jeu.

Conversions[modifier | modifier le code]

Le jeu ayant eu un succès détonnant à sa sortie, il a été ainsi converti sur bon nombre de supports de l’époque :

1995 (développeur: Probe Entertainment Limited, éditeur: Time Warner Interactive)
1995 (développeur : Probe Entertainment Limited, éditeur : Time Warner Interactive)
1995 (développeur : Bitmasters, éditeur : Time Warner Interactive)
1995 (développeur : Infogrames, éditeur : Time Warner Interactive)
1996 (développeur : Infogrames, éditeur : Time Warner Interactive)
1995 (développeur : Probe Entertainment Limited, éditeur: Time Warner Interactive)
1995 (développeur : Infogrames, éditeur: Time Warner Interactive)
1995 (développeur : Probe Entertainment Limited, éditeur : Time Warner Interactive)
1995 (développeur : Probe Entertainment Limited, éditeur : Time Warner Interactive)
1995 (développeur : Probe Entertainment Limited, éditeur : Time Warner Interactive)

À noter[modifier | modifier le code]

  • La Terre, Earth en anglais, a été renommée Urth dans le jeu. La différence de prononciation est minime, mais permettait de rendre le nom plus « primitif », un peu comme le titre du roman de Stefan Wul, Niourk, qui veut en fait dire New York
  • La suite de Primal Rage, Primal Rage II, qui devait sortir en 1996, a été stoppée en plein développement, suite aux déboires financiers de son développeur. En effet, la firme Atari Games, sur la pente descendante à l'époque (qui a depuis fusionné avec Infogrames), avait considéré le projet comme moins porteur, et moins rentable, que certain autres jeux. Atari fermera définitivement ses portes le 30 juillet 1996, en faillite totale et accusant une banqueroute énorme (surtout due au désastre commercial de sa console Jaguar).