Primaire présidentielle socialiste de 1995

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de la France 2006 Suivant
Primaire présidentielle socialiste de 1995
Lionel Jospin 2008.jpg
Lionel Jospin – Parti socialiste
Voix 52 250
  
65,85 %
Emmanuelli.jpg
Henri Emmanuelli – Parti socialiste
Voix 27 095
  
34,15 %

L'élection du candidat socialiste à l'élection présidentielle française de 1995 dans le cadre d'une « primaire socialiste » se déroule le 3 février 1995, mais les résultats seront proclamés le 5 février 1995. Le scrutin voit la victoire de Lionel Jospin au premier tour, avec 65,85 % des voix.

Contexte[modifier | modifier le code]

À la fin de l'été de 1992, les problèmes de santé du président François Mitterrand sont rendus publics et il n'est pas considéré comme candidat possible à la prochaine élection présidentielle du printemps 1995[1].

Le président de la Commission européenne, Jacques Delors, fortement sollicité par les socialistes, refuse finalement de se présenter à l'élection présidentielle en décembre 1994, alors que les sondages le donnaient gagnant face à Jacques Chirac ou Édouard Balladur[2].

Lionel Jospin est le premier à annoncer sa candidature à la primaire socialiste, suivi d'Henri Emmanuelli quelques jours plus tard. Jospin l'emporte nettement contre Emmanuelli, mais est finalement battu par Chirac au second tour de l'élection présidentielle.

Plus tard, dans son récit auto-biographique Lionel raconte Jospin, le candidat PS confiera, qu'il ne se serait pas présenté si Delors avait été candidat et qu'il savait qu'il ne pouvait pas battre Jacques Chirac en 1995[3].

Candidats à l'investiture[modifier | modifier le code]

Personnalités pressenties ayant renoncé

Résultats[4][modifier | modifier le code]

Primaire du 3 février 1995
(unique tour de scrutin)
Partis Candidats Voix %
Parti socialiste
Lionel Jospin
52 250
65,85
Parti socialiste
Henri Emmanuelli
27 095
34,15

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]