Primaire du New Hampshire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La primaire du New Hampshire est la première élection primaire tenue aux États-Unis tous les quatre ans, dans le processus d'investiture des candidats républicain et démocrate à l'élection présidentielle. Tenue dans le petit État du New Hampshire, elle marque traditionnellement l'ouverture de la course à la présidence, même si ce statut tend récemment à être remis en question.

À l'origine, la primaire se déroulait en mars, mais sa date a été avancée à plusieurs reprises afin de conserver ce statut devant les primaires des autres États, lesquelles ont lieu de plus en plus tôt. En 2008, elle s'est déroulée le 8 janvier.

Depuis 1952, la primaire du New Hampshire est un test important pour les candidats à l'investiture républicaine et démocrate. Ceux qui réalisent de mauvais scores abandonnent en général, tandis que d'autres, moins connus mais gagnant plus de voix que prévu, peuvent devenir des concurrents sérieux, recevant une attention accrue de la part des médias et un budget de campagne nettement plus important qu'à l'origine.

La primaire n'est pas fermée : les personnes qui ne sont inscrites dans aucun parti peuvent participer à la primaire de chacun. En revanche, elle n'est pas complètement ouverte, puisque les électeurs inscrits comme républicains ou démocrates ne peuvent voter dans la primaire de l'autre parti.

Importance[modifier | modifier le code]

Depuis 1977, la législation du New Hampshire stipule que sa primaire doit être la première de la nation (une tradition qui remonte à 1920). Les autres États tendant à réaliser leur primaire de plus en plus tôt, sa date a été avancée plusieurs fois : entre 1952 et 1968, elle se déroulait le deuxième mardi de mars ; en 1972, le premier mardi de mars ; entre 1976 et 1984, le quatrième mardi de février ; entre 1988 et 1996, le troisième mardi de février ; en 2000, le premier mardi de février ; en 2004, le quatrième mardi de janvier. En 2008, elle se produira le deuxième mardi de janvier, le 8 janvier.

Avant les années 1970, lorsque le caucus de l'Iowa (moins significatif pour les candidats) ne recevait pas autant d'attention qu'actuellement, la primaire du New Hampshire était la première indication sérieuse pour savoir quel candidat allait recevoir l'investiture de son parti. Depuis, elle reste un sondage précoce de la tendance nationale envers chacun des candidats. À la différence d'un caucus, une primaire prend en compte le nombre de votes reçu directement par chacun des candidats, plutôt que par l'intermédiaire de délégués et est un indicateur plus adéquat du vote populaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le New Hampshire a tenu une primaire présidentielle depuis 1916, mais son importance actuelle s'est précisée en 1952, lorsque Dwight Eisenhower démontra son attrait électoral plus large que Robert Taft, pourtant favori pour l'investiture républicaine, et Estes Kefauver défit le président sortant démocrate Harry S. Truman, le conduisant à abandonner sa campagne pour un nouveau mandat.

En 1968, le président sortant démocrate Lyndon Johnson n'obtint que 49 % des voix, devant Eugene McCarthy qui en reçut 42 %. Johnson gagna au bout du compte moins de délégués que McCarthy et se retira ensuite de la course à l'investiture.

Avant 1992, le candidat élu président avait systématiquement remporté la primaire ; Bill Clinton en 1992 et George W. Bush en 2000 ne reproduisirent pas ce schéma, terminant la primaire du New Hampshire en deuxième position. Plus généralement, le gagnant de la primaire du New Hampshire n'a pas toujours remporté l'investiture de son parti, comme les républicains John McCain et 2000 et Pat Buchanan et 1996 et les démocrates Estes Kefauver en 1952 et 1956 et Paul Tsongas en 1992.

Résultats[modifier | modifier le code]

Note : le vainqueur de chaque primaire est indiqué en premier et les autres candidats sont mentionnés entre parenthèses ; le candidat ayant finalement gagné l'investiture de son parti est indiqué en gras.

Démocrates[modifier | modifier le code]

Républicains[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]