Prieuré Beaurepaire de Somain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye Beaurepaire de Somain
Image illustrative de l'article Prieuré Beaurepaire de Somain
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord (département)
Commune Somain
Coordonnées 50° 22′ 25″ N 3° 16′ 32″ E / 50.373616, 3.275439 ()50° 22′ 25″ Nord 3° 16′ 32″ Est / 50.373616, 3.275439 ()  

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Abbaye Beaurepaire de Somain

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Beaurepaire de Somain

Belus reditus ou Prieuré Beaurepaire de Somain est situé dans le quartier de De Sessevalle. Il s'agit en réalité d'un prieuré dépendant de l'Abbaye de Cysoing.

Historique[modifier | modifier le code]

Vue de la façade du prieuré Beaurepaire de Somain.
Le prieuré Beaurepaire de Somain.
  • Le prieuré paraît avoir été fondé au XIe siècle par la princesse Gisèle, épouse du Comte Everard et petite-fille de Charlemagne, pour des religieuses ou sœurs converses[1].
  • Beaurepaire, Biau Repaire, Bello rdditun, Belluus Reditus il en est écrit en 1219 dans la Loi de Somain de la Maison de Beaurepaire, avec ses terres, sartg et eaux. Il est évoqué également d'autres dépendances telles que le manage Foucart mantio Fulcardi, les bois de Biarche et de Longhe Selve (longa tyloa). Ces lieux semblent se rapporter aux lieux-dits : la ferme des Raines ; Le bois de Campeau, le Bosquet ; le Marais[2].
  • Le prieuré accueille également des chanoines, et devant une telle cohabitation certains s'en plaignirent immédiatement au Saint-Siège ; le Pape Innocent III enjoignit à l'archevêque d'Arras de trouver une solution plus convenable.
  • L'évêque d'Arras Radulphe statua donc par un décret de juin 1208, que dans fuite des chanoines de Cysoing ne recevroient plus de Converses dans leur Maison de Beaurepaire jusqu'à ce que celles qui existoient furent réduites aux nombres de douze.
  • Le 18 septembre 1255 l'évêque d'Arras ordonne de son propre mouvement par un décret qu'à l'avenir on ne reçoit plus de Converses à Beaurepaire & qu'après la mort de celles qui s'y trouvoient encore (au nombre de six) on subtituroit un Chanoine à deux converses[3].
  • Le Prieuré de Beaurepaire est un édifice du XVIIIe siècle avec de larges fossés autrefois remplis d'eau. Il fut l'habitation de M. Morel maire de Somain. Ce prieuré, sous le vocable de Notre-Dame au bois, dépendait de l'abbaye des chanoines réguliers de Cysoing[4].
  • De la révolution de 1789 à 1829, la commune occupe paisiblement deux morceaux de terrain mais en 1829 un sieur de la Rathon n, Baron delagonde cessionnaire des droits de l'État vint contester à la commune sa propriété[5]. Le prieuré de Beaurepaire est alors en litige avec la ville de Somain pour deux pièces de gazon dont il n'avait pas de titre de propriété. Un jugement du 21 décembre 1831 de la 1re chambre civile à Douai apporte jurisprudence en la matière[6].
  • Sa majesté Charles X de France par lettres patentes du 16 avril 1825 a érigé en majorat avec titre de Marquis en faveur de M. Marie-François-Joseph de Louvencourt, ancien chevau-léger, Chevalier de Saint-louis, des biens situés dans le département du Nord dont dans le Canton de Douai, trente-quatre hectares neuf ares vint centiares faisant partie du bois de Beaurepaire, sis commune de Somain ainsi que d'autres terres au lieudit Le Trannoy ... et appartenant aux bois de Beaurepaire et le dit Château à M. de Louvencourt[7]
  • Cette abbaye possède notamment quelques passages souterrains non accessibles dont la longueur n'est à ce jour pas connue.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

  • « les courans de Beaurepaire, des Fontaines de Somain, d'Erre, de Fenain, la source de Rieulay, le ruisseau le Vacheux qui se décharge dans la Grande Traitoire concourrent tous au dessèchement des terres[9]. »

Prieur[modifier | modifier le code]

  • 1603 frère Jacques Hespiel, prieur de Beaurepert (sans doute Abbaye de Beaurepaire, près de Somain)[10]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antiphonale ad usum canonicorum regularum beurepaireinsium cum cantu du père Thomas Thiébaux, carme, Valenciennes en 1649 - volume in-folio ; papier ; XVIIe siècle ; relié veau[11].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page 86 - Dictionnaire universel et complet des conciles - par Augustin Calmet - Publié en 1856 - archive de l'Université d'Oxford - numérisé par Google Books
  2. La Loi de Sommaing (p.24 du Mcm sur les archives de l'Abbaye de Cysoing, par M. Le Glay. Lille. 1854
  3. Page 196 - Histoire de l'abbaye et de l'ancienne congrégation des chanoines réguliers d'Arrouaise - Par M. Gosse, Prieur d'Arrouaise, de l'Académie d'Arras - Publié en 1786 à Lille chez Léonard Danel Imprimeur-libraire - Archive de la l'université du Michigan - Numérisé par Google Books
  4. Page 643 - Statistique archéologique du département du Nord - Publié par A. Durand 1867 - Archive de l'Université de Harvard - numérisé par Google Books
  5. Page 440 - Journal du palais présentant la jurisprudence de la cour de cassation - de M. Ledru-Rollin - publié en 1832 par M. F.F-F. PATRIS - imprimerie de Guiraudet 315 Rue saint-honoré à Paris - archive de Stanford Library - Numérisé par Google Books
  6. Page 208 Tome dixième - Jurisprudence générale par Victor-Alexis-Désiré Dalloz, Armand Dalloz - Publié en 1848 à Paris au bureau de la jurisprudence générale 30 Rue de Seine - archive de Standford Library - numérisé par Google Books
  7. Page 249 Tome second - Bulletins des Lois du Royaume de France 8e série Règne de Charles X de France contenant les lois et ordonnances rendues depuis le 1er janvier jusqu'au 30 juin 1825 - Publié en août 1825 à Paris Imprimerie Royale - Numérisé par Google Books
  8. Page 42 - Les Maisons des mines par Nada Breitman et Dahliette Sucheyre - Publié en 1995 par Mauad editora Ltda - (ISBN 9782870096178)
  9. Page 203 - Essai chronologique pour servir l'histoire de Tournay par Adrien Alexandre Marie Hoverlant de Beauwelaere - Publié en 1813 - Archive de l'Université du Michigan - Numérisé par Google Books
  10. Page 529 - Dictionnaire des noms de familles en Wallonie et à Bruxelles - par Jean Germain et Jules Herbillon - Publié en 2007 par Lannoo UItgeverij - (ISBN 2873865067), (ISBN 9782873865061) - Numérisé par Google Books
  11. page 59 - Catalogue descriptif et raisonné des manuscrits de la Bibliothèque de Douai - par Hyppolite-Romain Duthilœul, Eugén François, Joseph Tailiar - Publié en 1846 par cere-Carpentier - Archive de New York Public Library - numérisé par Google Books