Prestataire de services

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Prestataire de service)
Aller à : navigation, rechercher

Un prestataire de services est toute personne physique ou morale, y compris un organisme public, qui offre des services.

Types de prestataires de services[modifier | modifier le code]

  • Prestataires de services informatiques : les SSII
  • Prestataires de services de conseil
  • Prestataires de services d'investissement
  • Prestataires de services de télécommunications
  • Prestataires de services [1]d'aide à domicile
  • Prestataires de services Logistique, y compris pour la maintenance des biens d'équipement utilisés dans la chaine des flux de matière, ou de produits, par exemple : chariot élévateur, machines outils, manutention continue, flotte de camions.
  • Concepteurs Lumière

etc.

Dans l'Union européenne, les écoles à financement privé ont été reconnues comme prestataire de services [1].

Visibilité sur internet[modifier | modifier le code]

Pour élargir leur clientèle grâce à Internet, les prestataires disposent actuellement de plusieurs moyens, notamment  :

  • des annuaires tels que les Pages jaunes (et leurs équivalent à l’étranger : Yellow Pages), Kompass, etc. Les utilisateurs doivent faire leur choix parmi une masse de professionnels, répartis en catégorie. Il n’y aucun classement, si ce n’est celui de l’argent (les catégories les plus populaires sont payantes). Ce type de recherche tend à disparaître suite à l’impossibilité de se renseigner sur le sérieux du prestataire, avec une baisse boursière de -84.90% en 5 ans pour les Pages Jaunes[2].
  • des moteurs de recherche, tels que Google. Les professionnels doivent alors entretenir leur réputation et leurs visites afin d'être facilement visible sur le net à condition d'avoir un bon référencement. Les utilisateurs pouvant laisser des avis visibles par tous il est plus facile pour les commanditaires de faire leur choix. Des services tels que AdWords et Google Analytics permettent d’optimiser sa présence sur le net. Là encore les prestataires prêt à payer auront un meilleur placement, mais les avis se mériteront.
  • des places de marchés, tels que des sites d’inter-médiation pour mettre en relation prestataire et client, qui facilitent les recherches des utilisateurs. Moyennant un pourcentage du paiement ils listent les professionnels et proposent les mieux classés d'entre-eux à l'utilisateur grâce à des critères de sérieux, prix et disponibilités. Certains sites se destinent aux particuliers (C to C et B to C[3]) tandis que d’autres visent les entreprises (B to B) et d'autres englobent les deux[4].


Pour les produits les sites internet ont connu un essor considérable : parmi les 60 sites mondiaux les plus fréquentés, on trouve quatre sites de mise en relation de vente : Taobao, Ebay, Rakuten, Alibaba. Bien que les services représentent plus de la moitié du PNB dans les économies développées, les places de marché de services sont encore marginales. Elles se heurtent à deux difficultés : la non-standardisation des produits (un devis est le plus souvent nécessaire) et l’aspect local de beaucoup de services. Certains sites BtoB proposent des services variés, comme Companeo et Quotatis (France et certains pays européens), Buyerzone (USA), mais les offres sont souvent cantonnées dans un pays (Companéo et Quotatis ont une activité dans plusieurs pays, mais par l’intermédiaire d’un site par pays). Des sites sont également spécialisés par secteur d'activité (L'Expo Permanente pour l'industrie, Equip-Garage pour les garages ou Le Magasin LSA pour l'équipement des magasins). Au niveau services mondiaux, la Fédération des associations du commerce international a contracté des partenariats avec des organismes gouvernementaux (l’USCS aux États-Unis [5], l’UKTI au Royaume-Uni et le Hong Kong Trade Development Council - HKTDC) pour développer une place mondiale : Globaltrade.net [6]

Prestataires de services et obligations juridiques[modifier | modifier le code]

Prestataire de service est une entreprise qui achètent un produit et qui va l'installer chez un client. De façon générale, en France, tout prestataire de services est soumis à une obligation d'information, en vertu du droit de la consommation (article L111 du code de la consommation).

Certaines catégories sont soumises à des demandes d'agrément, comme les prestataires de services d'investissement. L'agrément de ces derniers est délivré par l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP) après approbation par l' Autorité des marchés financiers (AMF) de leur programme d'activité, sauf lorsque le [2] exerce à titre principal le service de gestion de portefeuille. Dans ce cas, son agrément n'est pas délivré par l'ACP mais par l'AMF, sous la dénomination de société de gestion de portefeuille[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Article intitulé «l'école privée, prestataire de services», du journal Le Monde, du 2 octobre 2007, supplément Économie, concernant la défiscalisation des frais de scolarité hors des frontières de l'Allemagne
  2. (fr) Valeur boursière des PagesJaunes
  3. (fr) Exemple de site B to C
  4. (fr) Exemple de site ambivalent
  5. (en) Export.Gov, le portail web officiel du gouvernement américain : page de présentation des partenariats
  6. (en) globaltrade.net
  7. Autorité des marchés financiers : prestataires de services d'investissement