Pression-État-Réponse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le modèle Pression-État-Réponse est un modèle économique développé par l'OCDE et adopté par de nombreuses agences dans le monde[1] pour représenter les pressions exercées par l'activité humaine sur l'environnement, l'état de l'environnement qui en résulte, et les réponses des entreprises.

Le modèle PER comporte une série d'indicateurs environnementaux, qui peuvent être de l'un des trois types :

  • Pression ;
  • État ;
  • Réponse.

Différents modèles existants[modifier | modifier le code]

Dans le monde anglosaxon, le concept qui correspond à celui de pression est la driving force (ou force motrice), qui est censée s'adapter également aux aspects économiques, sociaux, et institutionnels.

Il existe plusieurs modèles dont plusieurs découlent directement du modèle PER :

  • Pression État Réponse de l'OCDE
  • UNSD (Nations unies)
  • Driving force-state-response de la Commission on Sustainable Development des Nations-Unies (CSD),
  • Thème-indicateur de la Commission on Sustainable Development,
  • Driving force-pressure-state-impact-response (Eurostat et EEA)
  • Modèle Force motrice-Pression-État-Impact-Réponse (DPSIR) [2]
  • Modèle Force motrice-État-Réponse (DSR)[3]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Entreprises et environnement. Rapport à la commission des comptes et de l'économie de l'environnement. La documentation Française. 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]