Presse gratuite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article connexe : Gratuité.

La presse gratuite est un type de presse écrite apparu à la fin du XXe siècle en Europe, financée par la publicité et distribuée à des points de passages identifiés (métros, bureaux, commerces...).

L’expression est un amalgame entre le support d'impression, distribué gratuitement, et la nature de l’information, qui a toujours un coût. Ce coût est assumé par les annonceurs qui paient pour insérer des publicités dans le journal. Ce mode de financement, le seul pour la presse quotidienne, lui vaut le nom de presse prépayée (Serge Halimi). Concernant les publications périodiques, il peut exister d’autres modes de financements, et des sujets variés : de l'hebdomadaire sportif géré comme une entreprise financière au fanzine appelant à l'insurrection distribué autour d'un verre.

Types de presse gratuite[modifier | modifier le code]

Il existe deux grands types de presse gratuite, la presse gratuite d'annonce et la presse gratuite d'information, pour lesquelles une presse généraliste et spécialisée s'est diversifiée dans les deux familles. Parmi la presse gratuite d'information, on peut distinguer la presse quotidienne de la presse périodique, elles peuvent aussi être généraliste ou spécialisée. La presse gratuite professionnelle s'est développée en France à partir de 2005. S'y ajoutent la presse gratuite de marque et la presse gratuite des collectivités locales.

Exemples selon le type[modifier | modifier le code]

La presse gratuite d'annonces (PGA)[modifier | modifier le code]

La presse gratuite d’information (PGI)[modifier | modifier le code]

Presse générale[modifier | modifier le code]

Presse spécialisée[modifier | modifier le code]

(dont city magazine) : Économie matin, Deliciouspaper

  • Quotidien sportif : MetroSport, Direct Sport
  • Professionnelle  : Liquide magazine, Groupe Gratuit Pros éditeur des titres : Auto Gratuit Pros, Bati Gratuit Pros, Resto Gratuit Pros, Distri Gratuit Pros, Energie Gratuit Pros, VUL PL Gratuit Pros
  • Marque : Comme ça (Mac Donald's)
  • Divertissement : Comic Strip Magazine (BD)
  • Féminin : Direct Femme
  • Mariage : M'day magazine (Semestrielle)
  • Mariage en France : Mon coffret Jour J
  • Santé : Pause santé
  • Jeunes: Epicure, Epicure Lycée, Epicure Collège

Histoire[modifier | modifier le code]

PGA[modifier | modifier le code]

La PGA existe en France sous sa forme moderne depuis les années 1960, dans la Sarthe, où le belge Marcel Timmers avait transformé des bulletins paroissiaux en journaux d'annonces et dans le Sud-Est, à Saint-Étienne où Maurice André avait expérimenté un hebdomadaire gratuit à base « d'information-services ». Aujourd'hui, deux grands groupes, COMAREG et SPIR se partagent le marché de la PGA en France. La presse gratuite quotidienne d'information (PGQI) distribuée en France depuis 2002 est distribuée gratuitement dans les points de circulation urbains en adéquation avec le mode de vie de la cible visée (marketing géostratégique).

PGI[modifier | modifier le code]

La PGI a longtemps été organisée localement autour de PME. En 1980, à Orléans, Michel Gaudron et Étienne Verdier avaient créé Les Nouvelles d'Orléans, journal gratuit d'information qu'ils décident rapidement de transformer en journal payant et qui a aujourd'hui disparu. En 1983, à l'initiative des journalistes Gérard Bardon et Dominique Labarière, paraît Le Petit Solognot, qui peut revendiquer le statut du plus ancien gratuit d'information de France. Gérard Bardon crée en 1988 un second titre, Le Petit Berrichon qui disparaît en 1989, qui ne connaît pas les années 1990 mais réapparait en 2010, avec toujours Gérard Bardon comme rédacteur en chef.

En 2001, à l'initiative du journaliste et concepteur de journaux Nicolas Mougin, un journal gratuit d'informations locales, Douai Hebdo, l'hebdomadaire, avait vu le jour. Son modèle économique reposait sur la publicité et reprenait l'actualité de Douai et du Douaisis. Cette initiative avait fait quelques émules, également en région Nord-Pas-de-Calais, sans succès notable. Suite à cette tentative, s'inspirant des modèles nordistes, d'autres créations de titres pourraient voir le jour sous des formes et périodicités différentes.

Après 2005, de nombreux titres se sont créés sur ce modèle à travers la France. De grands groupes se sont implantés dans le secteur, faisant accéder la PGI à des parutions quotidiennes.

Présentation en chiffres[modifier | modifier le code]

Presse gratuite d'annonces (PGA)[modifier | modifier le code]

Le marché global de la PGA en 2004 s'est chiffré à 0,75 milliard d'euros (source : Direction du développement des médias, organisme sous tutelle du ministère de la Culture et de la Communication).

Le marché de la PGA se structure, d’une part en croissance interne, par l'intermédiaire d'internet en diffusant les annonces sur des sites dédiés et d’autre part en croissance externe, en développant leurs activités sur de nouveaux créneaux. Le groupe Comareg, éditeur de ParuVendu, a racheté le 19 septembre 2005 le site dédié aux annonces d'emploi pour les cadres : CarriereOnline. Spir Communication, éditeur du site de Logic-immo et de Top annonces, a acquis le 14 septembre 2005 le leader en petite annonces automobile Caradisiac. Quelques rares éditeurs indépendants subsistent comme Télex sur le bassin toulonnais, un mixte entre PGA et hebdo gratuit d'infos, diffusé par dépôts et de la main à la main.

Presse gratuite d'information (PGI)[modifier | modifier le code]

  • En 2004, 9 % des investissements de publicité allaient aux gratuits contre 57 % pour la presse écrite payante.
  • En 2003, la presse distribuée gratuitement auprès des particuliers a représenté un chiffre d'affaires de 0,68 milliard d'euros (chiffre provisoire), soit une augmentation de 4,6 % par rapport à 2002.
  • Nombre de quotidiens gratuits distribués en France :
    • 2001 : 0
    • 2002 : 870 000
    • 2003 : 905 000
    • 2004 : 1 190 000
    • 2005 : 1 590 000

Sources : OJD, l'Expansion.

Le plus ancien journal de la presse gratuite d'Information en France est un petit journal indépendant du Centre de la France : Le Petit Solognot.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]