Presqu'île de Rhuys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Presqu'île de Rhuys
Image illustrative de l'article Presqu'île de Rhuys
La plage au sud de Port-Navalo.

Pays Drapeau de la France France
Région française Bretagne
Département français Morbihan
Ville(s) principale(s) Sarzeau
Le-Tour-du-Parc
Saint-Gildas-de-Rhuys
Saint-Armel
Arzon
Le Hézo
Noyalo
Coordonnées 47° 31′ 05″ N 2° 46′ 54″ O / 47.517996, -2.78155547° 31′ 05″ Nord 2° 46′ 54″ Ouest / 47.517996, -2.781555  
Commune(s) 7
Région(s) et espace(s) connexe(s) Communauté de communes de la Presqu'île de Rhuys
Vannes agglo - Golfe du Morbihan

Image illustrative de l'article Presqu'île de Rhuys
La presqu'île de Rhuys, fermant le golfe du Morbihan au Sud.

La presqu'île de Rhuys est située dans le département français du Morbihan.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

La presqu'île de Rhuys est une avancée de terre rattachée au littoral de Bretagne sud. Elle forme le golfe du Morbihan. Elle est située face aux îles de Houat et d'Hoëdic ainsi qu'à la presqu'île de Quiberon.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Son territoire ressemble globalement à un rectangle massif s'étendant d'est en ouest, et se resserrant à Arzon, qui elle-même forme une presqu'île. La surface totale des cinq communes (certains estimant qu'on pourrait y ajouter Le Hézo et Noyalo) approche 105 km2. Cet ensemble appartient aux reliefs anciens de Bretagne Sud, essentiellement constitués de sols cristallins ( schiste et granit ). La presqu'île de Rhuys est l'un des maillons d'un ensemble qui comprend les Montagnes Noires, les Landes de Lanvaux, le Sillon de Bretagne et les îles du large (Belle île, Houat, Hoëdic, l'île Dumet...), et dessine un arc de collines parallèles au littoral. Les points culminants n'excèdent ici pas les cinquante mètres, mais certains points du littoral sont abrupts (Grand Mont, Petit Mont, Pointe de l'Ours...). On observe un fort contraste entre la côte Sud donnant sur Mor braz, où alternent les longues plages de sable et les pointes rocheuses, et celle du Golfe du Morbihan, où le trait de côte est plus découpé, les plages plus rares et les vasières plus présentes à marée basse.

Écologie[modifier | modifier le code]

Les paléopaysages de cette région sont partiellement connus par l'archéopaléontologie et la palynologie[1]. Ils ont beaucoup évolué avec les variations du niveau marin et parce que les estuaires et les marais maritimes de Bretagne ont souvent des configurations propices à l'envasement[2]. La grande complexité du trait de côte (écotone) et la diversité des milieux originels fait de la presqu'île un lieu a priori intéressant en termes d'écopotentialité et de trame verte et bleue. Un début d'inventaire de la biodiversité est en cours, sous l'égide notamment de la Communauté de communes de la presqu'île de Rhuys (CCPR) et du Parc naturel régional du Golfe du Morbihan, avec par exemple en 2015-2018 un suivi du crapaud calamite et pélodyte ponctué, deux espèces bioindicatrices [3]. Les paysages ont depuis longtemps évolué sous l'effet de la présence humaine, d'abord du Néolithique au Moyen Âge[4] et plus encore au XXe siècle, sous l'effet du développement touristique et du nautisme[5] notamment, source de tensions foncières[6]. Le littoral est périodiquement touché par des marées vertes ou blooms alguaux[7]. Après une longue période de recul, les paysages forestiers sont en reconquête, comme dans toutes les régions[8], mais localement avec un phénomène d'enrésinement ou d'artificialisation de la gestion forestière.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la presqu'île de Rhuys est celui du golfe du Morbihan, mais les précipitations annuelles sont légèrement plus importantes sur la presqu'île qu'ailleurs autour du golfe. Seule la "presqu'île" que forme la commune d'Arzon a des valeurs sensiblement mêmes que sur le golfe.

Communes[modifier | modifier le code]

Il y a cinq communes sur la presqu'île :

Certains estiment qu'on peut y ajouter Noyalo et Le Hézo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autour du golfe du Morbihan ; Rhuys (carte Michelin 1913).

Le cuirassé Voltaire fut échoué au sud de la presqu'île en 1936 et servit de cible pour les manœuvres militaires, avant son démantèlement à partir de 1948.

Monuments importants[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la presqu'île[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marguerie D (1987) Étude palynologique du complexe mégalithique du Petit-Mont (Arzon, Morbihan). Revue archéologique de l'ouest, 4(1), 57-61.
  2. Stéphan, P (2011) Colmatage sédimentaire des marais maritimes et variations relatives du niveau marin au cours des 6 000 dernières années en rade de Brest (Finistère). Norois, (3), 9-37
  3. Le Télégramme, édition Auray, https://www.letelegramme.fr/morbihan/auray/lycee-kerplouz-a-la-recherche-des-batraciens-06-03-2015-10548267.php Lycée Kerplouz. À la recherche des batraciens], 6 mars 2015
  4. Visset , & Bernard J (2006) Évolution du littoral et du paysage, de la presqu’île de Rhuys à la rivière d’Etel (Massif armoricain–France), du Néolithique au Moyen Âge. ArchéoSciences. Revue d'archéométrie, (30), 143-156
  5. Lageiste, J. (1995). Le nautisme en Bretagne. Norois, 166(1), 443-452.
  6. Buhot, C., Gérard, Y., Brulay, F., & Choblet, C. (2009). Tensions foncières sur le littoral. Presses universitaires de Rennes.
  7. Tavennec, M. (2009). La gestion d’une problématique algale dans un secteur hautement touristique, la presqu’île de Rhuys. Personal communication 110p.
  8. Mahaud, J. (1998). Les paysages forestiers du Morbihan, du recul à la reconquête. Le courrier de l’Environnement de l’INRA, 34, 67-74.

Articles connexes[modifier | modifier le code]