Presbytre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Presbyte.

Le presbytre (du grec ancien πρεσβύτερος / presbutéros) désigne l'« ancien » ou l' « aîné » en grec classique avant de désigner une fonction de responsable et de conseiller de communauté dans les premières communautés chrétiennes. Il est à l'origine du mot actuel « prêtre ».

Fonctions[modifier | modifier le code]

Le presbytre s'occupe de l'organisation de la communauté et de la gestion de ses biens[1], tout en étant investi d'autorité[2] et de pouvoir sacramentel[3]. Le presbytre relève également de la mission pastorale et de la succession apostolique comme le mentionnent déjà la première épître de Pierre[4] et les actes des apôtres[5]. La fonction semble relever du rôle de l'ancien dans la tradition juive et la fonction presbytérale se calque sur l'organisation synagogale dirigée par des Anciens. À l'instar de ceux-ci, les presbytres sont présentés comme gardiens de la Tradition et les défenseurs de l'orthodoxie[6].

Le rôle des presbytres est moins clair que celui de l'épiscope, avec lequel il se confond souvent, qui désignera quant à lui progressivement le pasteur principal des communautés, en prélude à la fonction d'évêque, même si le mot presbytre est de temps à autre utilisé pour désigner la dignité de l'épiscopat. Le terme évoluera en latin chrétien en presbyter, puis en prestre en français à l'origine du mot « prêtre ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1 P 5. 2, références citées par Eleuthère Kumbu ki Kumbu, cf sources
  2. 1 P 5. 3
  3. Jc 5. 14
  4. 1 P 5. 1-4
  5. Ac 20. 28-35
  6. 1 Tm 5. 17

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Faivre, Chrétiens et Églises : des identités en construction. Acteurs, structures, frontières du champ religieux chrétien, éd. Cerf-Histoire, 201
    • Chapitre III : « La question des ministères à l'époque paléochrétienne », pp. 115-151
    • Chapitre IV : « De l'apôtre à l'évêque », pp. 151-181
  • Adolf von Harnack, Mission et expansion du christianisme dans les trois premiers siècles , chapitre V : « La formation des communautés et sa signification pour la mission » , éd. Cerf, 2004
  • André Lemaire, Les Ministères aux origines de l'Église : Naissance de la triple hiérarchie, évêques, presbytes, diacres, éd. Cerf, 1971
  • Philippe Rolland, La succession apostolique dans le Nouveau Testament, éd. de Paris, 1997

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources partielles[modifier | modifier le code]

  • Eleuthère Kumbu ki Kumbu, Vie et ministère des prêtres en Afrique, éd. Karthala, 1996 en ligne