Prenois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prenois
Courbe parabolique du circuit de Dijon-Prenois
Courbe parabolique du circuit de Dijon-Prenois
Blason de Prenois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Côte-d'Or
Arrondissement Dijon
Canton Dijon-5
Intercommunalité Forêts, Lavières et Suzon
Maire
Mandat
Gilbert Perron
2014-2020
Code postal 21370
Code commune 21508
Démographie
Population
municipale
408 hab. (2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 22′ 35″ N 4° 53′ 54″ E / 47.3763888889, 4.89833333333 ()47° 22′ 35″ Nord 4° 53′ 54″ Est / 47.3763888889, 4.89833333333 ()  
Altitude Min. 300 m – Max. 541 m
Superficie 19,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Prenois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Prenois

Prenois est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Prenois est située à 15 km au nord-ouest de Dijon et se trouve sur les plateaux calcaires de la montagne nord dijonnaise. D'une superficie de 1 915 ha, elle s'est développée autour d'une mare naturelle. Elle est perchée sur les hauteurs de la capitale bourguignonne à une altitude d'environ 505 m. Son accès s'effectue depuis Dijon par la route nationale 71 (route créée en 1824) direction Troyes puis par la route départementale 104 avant le village de Darois.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Val-Suzon Darois Rose des vents
Pasques N Daix
O    Prenois    E
S
Lantenay Plombières-lès-Dijon

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La maison communale de Prenois, actuellement au 22 rue de l'église, fut créée en 1847. Elle faisait office d'école et de mairie. La commune de Prenois a un maire depuis 1822.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
février 1822 août 1858 Jacques Desvignes    
août 1858 septembre 1867 Pierre Carnet    
septembre 1865 octobre 1867 Antoine Desvignes Duthu    
octobre 1867 novembre 1870 Jean Borru    
1870 ou 1871 octobre 1877 Jean Garenne    
octobre 1877 janvier 1878 Desvignes-Duthu    
janvier 1878 février 1880 Paul Menetrier    
février 1880 janvier 1881 Nicolas Guenon Calais    
janvier 1881 mai 1888 Jean Garenne    
mai 1888 mai 1908 Victor Carnet    
mai 1908 décembre 1919 Jacques Desvignes    
décembre 1919 mai 1945 Henri Aubry    
mai 1945 mars 1971 Georges Renard    
mars 1971 mars 1995 Jean Gadeski    
mars 1995 mars 2001 Michel Granger    
mars 2001 mars 2008 Daniel Macaire    
mars 2008 en cours Guy Tendron[1]    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 408 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
404 389 407 402 393 430 395 379 338
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
333 302 269 294 295 272 234 221 220
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
205 194 149 166 170 145 154 147 157
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011 -
176 166 208 299 310 378 397 408 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de monument aux morts à Prenois. Les soldats des guerres de 1870, 1914-18 et 1939-45 revinrent tous vivants. En 1919, le conseil municipal dirigé par M. Aubry Vincent dit Henri, fit planter entre la mare et l'église, un peuplier d'Italie qui fut foudroyé dans les années 1950. Il y a une plaque commémorative dans l'église, d'une habitante et du soldat Arthur Pavick, natif de Prenois.

Sites naturels protégés[modifier | modifier le code]

Les milieux forestiers, prairies et pelouses de la Haute vallée du Suzon sont classés Site d'Importance Communautaire Natura 2000.

Église de Prénois.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D’argent au prunier arraché de sinople fruité de quatre pièces de pourpre, au chef de gueules chargé de trois quintefeuilles d’or.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]