Première bataille du Bourget (1870)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille du Bourget.
Première bataille du Bourget
Régiment allemand au Bourget le 30 octobre 1870, tableau de Carl Röchling.
Régiment allemand au Bourget le 30 octobre 1870, tableau de Carl Röchling.
Informations générales
Date 28 octobre30 octobre 1870
Lieu Le Bourget, France
Issue Victoire prussienne
Belligérants
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse Drapeau de la France France
Commandants
Général Rudolph Otto von Budritzki Général Adrien Alexandre Adolphe de Carrey de Bellemare
Pertes
378 morts et blessés 1 800 morts et blessés
1 200 capturés
Guerre franco-prussienne de 1870
Batailles
Sarrebruck (08-1870) · Wissembourg (08-1870) · Forbach-Spicheren (08-1870) · Wœrth (08-1870) · Siège de Bitche (08-1870) · Borny-Colombey (08-1870) · Mars-la-Tour (08-1870) · Siège de Toul (08-1870) · Gravelotte (08-1870) · Siège de Metz (08-1870) · Siège de Strasbourg (08-1870) · Beaumont (08-1870) · Noisseville (08-1870) · Sedan (08-1870) · Siège de Paris et Chronologie (09-1870) · Bellevue (10-1870) · Châteaudun (10-1870) · Dijon (10-1870) · Siège de Belfort (11-1870) · Bouvet et Meteor (navale) (11-1870) · Coulmiers (11-1870) · Amiens (11-1870) · Beaune-la-Rolande (11-1870) · Champigny (11-1870) · Orléans (12-1870) · Loigny (12-1870) · l’Hallue (12-1870) · Bapaume (01-1871) · Villersexel (01-1871) · Le Mans (01-1871) · Héricourt (01-1871) · Saint-Quentin (01-1871)
Coordonnées 48° 56′ 07″ N 2° 25′ 32″ E / 48.9352777778, 2.4255555555648° 56′ 07″ Nord 2° 25′ 32″ Est / 48.9352777778, 2.42555555556  

Géolocalisation sur la carte : Seine-Saint-Denis

(Voir situation sur carte : Seine-Saint-Denis)
 Différences entre dessin et blasonnement : Première bataille du Bourget (1870).

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
 Différences entre dessin et blasonnement : Première bataille du Bourget (1870).

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
 Différences entre dessin et blasonnement : Première bataille du Bourget (1870).

La première bataille du Bourget eut lieu du 28 octobre au 30 octobre 1870, pendant la guerre franco-prussienne.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Offensive française[modifier | modifier le code]

Le 28 octobre 1870, le général de Bellemare, commandant à Saint-Denis envoie, sans l'autorisation du général Trochu, le commandant Roland avec 300 francs-tireurs s'installer au Bourget. L'amiral Saisset avait envoyé à Drancy un bataillon d'infanterie de marine afin d'occuper le village et de s'y fortifier et ainsi soutenir le Bourget[1]. La garnison allemande est alors chassée du village. Le général de Bellemare avait demandé au commandant en chef de Paris, le général Trochu, des renforts mais cette demande avait été rejetée.

Contre-attaque allemande[modifier | modifier le code]

Tableau Le Bourget, 30 octobre 1870 (1878) d'Alphone de Neuville, il représente l'église Saint Nicolas.
L'église Saint-Nicolas du Bourget après les combats des 28, 29 et 30 octobre 1870.

Le 30 octobre, les Allemands contre-attaquent avec un déluge d'artillerie pendant que les fantassins prussiens avancent de trois côtés du Bourget, côté Drancy, côté Dugny et côté Blanc-Mesnil. Cernés au nord, à l'est et au sud-est nombre de soldats français fuient vers La Courneuve et Aubervilliers, au sud-ouest. Les Allemands coupent alors la route de La Courneuve[1]. Seuls les commandants Brasseur et Baroche avec leurs troupes restent au Bourget et défendent la ville dans l’église Saint Nicolas et dans les rues[2]. A 13 h, tout est fini, les Allemands ont récupéré la place laissant les troupes françaises en grand désordre[1].

A Drancy, faute d'artillerie, le capitaine Salmon est resté inactif durant l'opération sur le Bourget[1].

Conséquences[modifier | modifier le code]

La nouvelle de la défaite du Bourget arrive à Paris en même temps que celle de la capitulation de Metz du 27 octobre. Elles provoquent un grand mécontentement à Paris[1].

La défaite française du Bourget signe également l'évacuation militaire de Drancy.

En novembre, les Allemands fortifient Le Bourget, et font sauter la gare et détruisent la voie de chemin de fer du côté de La Courneuve[1].

Suite à cela une deuxième bataille va avoir lieu au Bourget le 21 décembre 1870.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Raymond Liegibel, Regards sur Drancy : Une commune dans l'histoire de France, Société Drancéenne d'Histoire et d'Archéologie,‎ 1979, 349 p., p. 264-278
  2. « Histoire des origines jusqu'au début de l'ère industrielle », sur Site de la mairie du Bourget