Première bataille de Bergisel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Bergisel
Informations générales
Date 25 mai 1809
Lieu Bergisel
Issue Indécise
Belligérants
Drapeau du Royaume de Bavière Royaume de Bavière Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche
Commandants
Bernhard von Deroy Andreas Hofer
Josef Speckbacher
Martin Teimer von Wildau
Josef Eisenstecken
Joachim Haspinger
Ertel
Forces en présence
4 000 hommes[1],[2]
12 canons[1]
6 000 à 10 300 hommes[1],[2]
5 canons[2]
Pertes
20 à 70 morts
100 à 150 blessés[2]
50 morts
30 blessés[1],[2]
Cinquième Coalition
Batailles
Campagne d'Allemagne et d'Autriche

Sacile · Teugen-Hausen · Raszyn · Abensberg · Landshut · Eckmühl · Ratisbonne · Neumarkt (en) · Radzymin (en) · Caldiero (en) · Dalmatie (en) · Ebersberg · Piave · Malborghetto (en) · Linz (en) · Essling · St-Michel (en) · Stralsund (en) · Raab · Gratz · Wagram · Korneuburg (en) · Gefrees (en) · Schöngrabern (en) · Znaïm · Ölper (en)


Traité de Schönbrunn

Batailles navales
Martinique · Sables-d'Olonne · Île d'Aix · Walcheren · Grand Port · Lissa · Pelagosa


Campagne d'Espagne


Rébellion du Tyrol
Axams · Sterzing · Innsbrück · Kufstein · Volano · Lofer · Waidring · Wörgl · Strass im Zillertal · 1re Bergisel · 2e Bergisel · Franzensfeste · Pontlatzer Brücke · 3e Bergisel · Unken · Lueg · Hallein · Melleck · 4e Bergisel · Pustertal · Meran · Sankt Leonhard in Passeier

Coordonnées 47° 14′ 56″ N 11° 23′ 57″ E / 47.248888888889, 11.39916666666747° 14′ 56″ Nord 11° 23′ 57″ Est / 47.248888888889, 11.399166666667  

Géolocalisation sur la carte : Tyrol

(Voir situation sur carte : Tyrol)
 Différences entre dessin et blasonnement : Première bataille de Bergisel.

Géolocalisation sur la carte : Autriche

(Voir situation sur carte : Autriche)
 Différences entre dessin et blasonnement : Première bataille de Bergisel.

La première bataille de Bergisel se déroula lors de la rébellion tyrolienne de 1809.

La bataille[modifier | modifier le code]

Selon Sévillia, Hofer dispose sous ses ordre de 6 000 Tyroliens plus quelques centaines d'Autrichiens[1], pour Digby Smith, il a 9 400 insurgés tyroliens et 900 soldats réguliers autrichiens[2]. Quant aux Bavarois, le général von Deroy dispose de 4 000 hommes[1],[2].

L'armée régulière autrichienne est composée d'un bataillon du 16e régiment d'infanterie Lusignan, du 45e De Vaux, de deux compagnies du 9e bataillon de Jaëgers, d'un demi-escadron du 3e régiment de Chevau-léger O'Reilly et cinq canons[2].

Le combat commence à midi et dure sept heures. Les Bavarois contrôlent la plaine mais les Tyroliens restent maître des hauteurs et n'osent s'approcher des canons ennemis, finalement un violent orage met fin au combat[1].

Les Tyroliens déplorent 50 mort et 30 blessés[1],[2], les Bavarois ont 20 à 70 morts et 100 à 150 blessés[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Jean Sévillia, Le chouan du Tyrol, Andreas Hofer, p.147-148.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Digby Smith, The Napoleonic Wars Data Book, p.311-312.