Première bataille de Rastane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Première bataille de Rastane
Informations générales
Date 25 septembre - 2 octobre 2011
Lieu Rastane, Syrie
Issue Victoire des loyalistes
Belligérants
Drapeau de la Syrie République arabe syrienne Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre
Commandants
Abdelrahman Cheikh
Forces en présence
900 hommes
250 chars et blindés
1 000 hommes[1]
Pertes
13 à 80 morts
32 blessés au moins
10 morts au moins
Batailles
Deraa · Homs · Banias · Telkalakh · Rastane · Talbiseh · Jisr al-Choghour · Djébel el-Zawiya · 1er Hama · Lattaquié · 2e Rastane · 1er Rif Dimachq · (1er Zabadani · Douma) · 3e Rastane · 1er Qousseir · Azaz · Taftanaz · 2e Zabadani · Idleb · 4e Rastane · Tremseh · 1er Damas · Alep · Al-Tel · Hendrat · 2e Rif Dimachq · Khirbet al-Joz · 2e Taftanaz · 3e Rif Dimachq · 2e Hama · Ras Al-Aïn · 2e Damas · Chadadé · 2e Qousseir · 1re Racca · 1re Maaloula · Tall Hamis · 2e Racca · Jarablus · Al-Manajir · Otaybah · Yabroud · Markada · Rankous · Boukamal · Tall al-Jabiyah · 1re Deir ez-Zor · 1re Kobané · Ras al-Maara · 2e Deir ez-Zor · Al-Chaer · Division-17 · Tabqa · 2e Kobané · Opérations aériennes de la coalition · Mabrukah · Wadi al-Deïf


Massacres
au cours de la guerre civile syrienne

Djébel el-Zawiya · Houla · Al-Koubeir · Darayya · al-Bayda et Baniyas · Ghouta · Ghraneidj et d'al-Keshkeyyi



Débordements du conflit

Incidents frontaliers Syrie-Turquie · Incidents frontaliers Syrie-Israël · Conflit au Liban



Patrimoine syrien
en péril ou détruit (liste détaillée)
Coordonnées 34° 54′ 55″ N 36° 44′ 08″ E / 34.91525, 36.73548534° 54′ 55″ Nord 36° 44′ 08″ Est / 34.91525, 36.735485  

Géolocalisation sur la carte : Syrie

(Voir situation sur carte : Syrie)
 Différences entre dessin et blasonnement : Première bataille de Rastane.

La première bataille de Rastane est une bataille de la guerre civile syrienne qui eut lieu du 27 septembre au 2 octobre opposant les rebelles aux loyaliste. Elle se termine le 2 octobre par une victoire de l'armée syrienne puisque celle-ci prend le contrôle de la ville après de violents combats.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Profitant du siège de Homs et de la mobilisation de l'armée pour reprendre cette ville, des déserteurs aidés de civils se soulèvent à Rastan, prenant facilement le contrôle de la ville, l'armée encercle la ville dès le 25 septembre.

Entre le 25 et 27 septembre, l'armée tirait à la mitrailleuse à partir de tanks et d'hélicoptères les positions rebelles dans la ville, pendant ce temps, les opposants rapportaient un "déploiement massif à Al-rastan"[2].

Le mardi 27 septembre à l'aube l'armée décide de passer à l'offensive, elle entre rapidement dans la ville et prend le contrôle des axes routiers principaux et secondaires de la ville, cette première opération aurait fait 20 blessés[2].

Les combats dureront jusqu'au 2 octobre lorsque les autorités syriennes annoncent la fin des combats dans la ville et le retour au calme[3].

Après la bataille[modifier | modifier le code]

Après leur victoire, les forces armées se retirent de la ville qui reste calme mais en février 2012, les insurgés infiltrent à nouveau la ville qu'ils déclarent "Ville libre". Une nouvelle bataille aura lieu après cette affirmation opposant des combattants de l'ASL à l'armée syrienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.reuters.com/article/2011/09/28/us-syria-idUSL5E7KS4QO20110928
  2. a et b http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/09/27/l-armee-syrienne-penetre-dans-la-ville-de-rastan_1578126_3218.html
  3. http://www.infosyrie.fr/actualite/a-rastan-l-armee-syrienne-libre-a-perdu-la-bataille/