Prêtres du Sacré-Cœur de Saint-Quentin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photographie du fondateur, le chanoine Dehon

Les prêtres du Sacré-Cœur de Jésus ou déhoniens[1] forment une congrégation cléricale fondée en 1878 à Saint-Quentin (Aisne) par le chanoine français Léon Dehon (14 mars 1843 - 12 août 1925, béatifié en 2004), ordonné prêtre le 19 décembre 1868[2]. Leur abréviation est S.C.I., ou SCJ

Ils font de l'apostolat social et de l'enseignement.

Historique[modifier | modifier le code]

L'institut est fondé le 13 juillet 1877 après avoir reçu le consentement de l'évêque de Soisson, Mgr Odon Thibaudier. Il obtient son Decretum laudis en 1888 et il est définitivement reconnu par le Saint-Siège, le 4 juillet 1906.

Rayonnement[modifier | modifier le code]

Ces religieux, appelés « déhoniens », étaient au nombre de 2 321 (dont 1 610 prêtres) en 2005, répartis en 411 maisons dans trente-six pays: en Europe (Albanie, Allemagne, Autriche, Belgique, Biélorussie, Croatie, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Moldavie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Slovaquie, Suisse, Ukraine), Amériques (Argentine, Brésil, Canada, Chili, Équateur, États-Unis, Mexique, Uruguay, Venezuela), en Afrique (Cameroun, Congo, Madagascar, Mozambique, Union sud-africaine) et en Asie (Inde, Indonésie, Philippines).

Sa maison généralice se trouve à Rome.

Supérieurs généraux[modifier | modifier le code]

  • Bienheureux Léon Dehon (28 juin 1878 - 12 août 1925)
  • Joseph Laurent Philippe (20 janvier 1926 - 24 octobre 1935)
  • Theodorus Govaart (24 octobre 1935 - 7 septembre 1953)
  • Alfonse Lellig (11 janvier 1954 - 13 décembre 1958)
  • Joseph de Palma (15 juillet 1959 - 6 juin 1967)
  • Albert Bourgeois (6 juin 1967 - 6 juin 1979)
  • Antonio Panteghini (6 juin 1979 - 24 mai 1991)
  • Virginio Bressanelli (24 mai 1991 - 27 mai 2003)
  • José Ornelas Carvalho (depuis le 27 mai 2003)

Membres fameux[modifier | modifier le code]

Missionnaires assassinés[modifier | modifier le code]

  • À Wamba pendant la révolte des Simbas:
  • À Bafwasende pendant la révolte des Simbas en 1964:

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Béatification du Vénérable P. Léon Dehon », SCJ (consulté le 15 juillet 2012)
  2. (it) Annuario Pontificio per l'anno 2007, Città del Vaticano, Libreria Editrice Vaticana,‎ 2007 (ISBN 978-88-209-7908-9)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]