Présumé Coupable (film, 2011)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Présumé Coupable.

Présumé Coupable

Réalisation Vincent Garenq
Scénario Vincent Garenq
Acteurs principaux
Sociétés de production Artémis Productions
France 3 Cinéma
Nord-Ouest Production
Radio Télévision Belge Francophone
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Drame, Autobiographique
Sortie 2011
Durée 102 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Présumé Coupable est un film franco-belge réalisé par Vincent Garenq, sorti le 7 septembre 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film raconte l'histoire d'Alain Marécaux, un des accusés de l'affaire d'Outreau.

Arrêté en novembre 2001 avec 13 autres personnes, accusé à tort d'actes de pédophilie, il a passé 23 mois en prison.

Il a été obligé de vendre son étude, sa femme l'a quitté et il a été séparé de ses enfants avant d'être finalement acquitté en décembre 2005.

Sa mère s'est laissée mourir de tristesse (de faim) pendant les premiers mois de son incarcération.

Il a fait plusieurs tentatives de suicides et une grève de la faim et était presque mourant au moment de sa libération.

Dix ans plus tard, il s'est reconstruit partiellement : une nouvelle compagne, une nouvelle étude... mais n'a jamais réussi à recréer de vrais liens avec ses enfants.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

classification :tous public avec avertissement

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film est une adaptation fidèle[1] du livre d'Alain Marécaux, Chronique de mon erreur judiciaire, paru en mai 2005 aux éditions Flammarion.
  • L'équipe du film n'a pas eu l'autorisation de tourner sur les lieux des faits. Les scènes censées se dérouler dans la prison de Beauvais ont été tournées dans une prison en Belgique, celles de la prison d' Amiens dans celle de Loos-lez-Lille. Les scènes de procès n'ont pas été tournées à Boulogne-sur-Mer mais en région parisienne[2].
  • Philippe Torreton perd 27 kilos pour incarner Alain Marécaux amaigri par 98 jours de grève de la faim[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]