Présidents des Kiribati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Président de la République des Kiribati
President of the Republic of Kiribati
te Beretitenti in I-Ribaberiki Kiribati
Image illustrative de l'article Présidents des Kiribati
Armoiries de la République des Kiribati

Image illustrative de l'article Présidents des Kiribati
Titulaire actuel
Anote Tong
depuis le 10 juillet 2003

Création 12 juillet 1979
Mandant Assemblée de Kiribati
Durée du mandat 4 ans, renouvelable deux fois
Premier titulaire Ieremia Tabai
Politique aux Kiribati
Image illustrative de l'article Présidents des Kiribati

Le président des Kiribati (en gilbertin te beretitenti) est le chef de l'État et du gouvernement de la République des Kiribati depuis l'indépendance du pays le 12 juillet 1979. Il est élu au suffrage universel pour un mandat de quatre ans et ne peut remplir plus de trois mandats. Il peut cependant être renversé par un vote de défiance du Parlement.

Élection[modifier | modifier le code]

La particularité du régime parlementaire des Kiribati est que le président de la République, chef de l'État, dirige également le gouvernement et doit donc au préalable être élu député avant que l'Assemblée (Maneaba ni Maungatabu) ne présente à l'élection présidentielle trois ou quatre candidats, choisis en son sein selon la méthode Borda qui sont ensuite départagés, à la majorité simple, par une élection au suffrage universel direct. Nul ne peut exercer plus de trois mandats présidentiels, consécutifs ou non.

Vice-président[modifier | modifier le code]

Le vice-président (Kauoman-ni-Beretitenti) est élu dans les mêmes conditions que le président. Il peut être chargé par le président d'exercer certains pouvoirs en son absence et dans ce cas, il dirige l'exécutif.

Vacance de la présidence[modifier | modifier le code]

Quand le président est démis de ses fonctions par un vote de défiance du Parlement, c'est le Conseil d'État composé de trois membres qui assure l'intérim, en attendant l'organisation des élections législatives, puis présidentielle[1].

Dans les autres cas de vacance de la fonction présidentielle, notamment le décès, la démission volontaire ou l'incapacité pour raisons médicales, le vice-président assume les fonctions de président pour le reste du mandat à courir, à condition d'être confirmé par un vote du Parlement. Dans le cas contraire, une élection présidentielle anticipée est organisée[2].

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Nom Mandat Parti Notes
Ieremia Tabai 12 juillet 1979 10 décembre 1982 Parti du progrès national Ministre en chef depuis 1978, il est désigné premier président par une disposition de la Constitution. À seulement 29 ans, il est alors le plus jeune chef d'État du Commonwealth. Il démissionne en décembre 1982.
Rota Onorio 10 décembre 1982 18 février 1983 - Président du Conseil d'État, assure l'intérim.
Ieremia Tabai 18 février 1983 3 juillet 1991 Parti du progrès national Élu de nouveau puis réélu en 1987. Conformément à la Constitution, il ne peut se représenter en 1991, ayant effectué trois mandats présidentiels.
Teatao Teannaki 3 juillet 1991 24 mai 1994 Parti du progrès national Il est déposé en mai 1994 par une motion de défiance au Parlement.
Tekiree Tameura 24 mai 1994 28 mai 1994 - Président du Conseil d'État, assure l'intérim.
Ata Teaotai 28 mai 1994 1er octobre 1994 - Président du Conseil d'État, assure l'intérim.
Teburoro Tito 1er octobre 1994 28 mars 2003 Parti démocrate-chrétien Réélu en 1998, puis en 2003, il est déposé peu après par une motion de défiance au Parlement.
Tion Otang 28 mars 2003 10 juillet 2003 - Président du Conseil d'État, assure l'intérim.
Anote Tong depuis le 10 juillet 2003 - Boutokaan te koaua Réélu en 2007 et le 13 janvier 2012.

Vice-président de la République[modifier | modifier le code]

Mlle Teima Onorio, une femme d'Arorae a été désignée comme vice-présidente en juillet 2003.

Élection présidentielle du 4 juillet 2003[modifier | modifier le code]

  • Anote Tong - Boutokaan te koaua (Les Piliers de la vérité) 13 557 voix, soit 47,4 %
  • Dr Harry Tong - Maneaban te mauri (Protéger la maneaba) 12 457 voix, soit 43,5 %
  • Banuera Berina - Maurin Kiribati Pati (Parti de la Santé des Kiribati) 2 591 voix, soit 9,1 %

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Constitution des Kiribati, section 35 (1)
  2. Constitution des Kiribati, section 35 (2-4)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]