Présidents de la Chine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Président de la Chine)
Aller à : navigation, rechercher

Depuis la proclamation de la République de Chine en 1912, le titre de président de la Chine, soit le chef officiel de l'État chinois, a recouvert des réalités politiques variées, en fonction des périodes, et peut aujourd'hui désigner aussi bien le dirigeant de la République populaire de Chine que celui de la République de Chine (Taïwan) : la fonction, traduite généralement par « président de la République », a connu des appellations officielles très diverses, en fonction des changements de régime et des évolutions constitutionnelles.

République de Chine[modifier | modifier le code]

En 1912, Sun Yat-sen est le président provisoire (臨時大總統) de la République. Le titre officiel du chef de l'État devient ensuite grand président (大總統). Après la mort de Yuan Shikai et durant la période dite du gouvernement de Beiyang, le pouvoir est de facto détenu à Pékin par divers chefs de factions militaires, qui n'assument pas toujours officiellement le titre de chef de l'État. Les présidents officiels se succèdent à un rythme rapide.

À partir de 1917, dans le but de restaurer une autorité centrale forte et de pacifier le pays, Sun Yat-sen, fondateur du Kuomintang, établit à Canton une série de gouvernements nationalistes dissidents, dont il est le chef, et revendique la souveraineté sur le pays. Ses titres officiels successifs sont grand maréchal de l'armée et de la marine (海陸軍大元帥), président extraordinaire (非常大總統) puis généralissime du gouvernement militaire. Les pays étrangers continuent dans leur majorité de reconnaître le gouvernement de Pékin, qui demeure très instable.

Après l'expédition du nord et la prise de Pékin en 1928, le président du gouvernement nationaliste (titre occupé successivement, après la mort de Sun Yat-sen, par Wang Jingwei, Tchang Kaï-chek, Tan Yankai puis à nouveau Tchang Kaï-chek) est reconnu au niveau international comme le chef de l'État chinois. Son titre officiel est traduit par président du gouvernement central de la République de Chine, titre à ne pas confondre avec celui de président du gouvernement exécutif (ou du Yuan exécutif) qui correspond à la fonction de Premier ministre de la République de Chine et est encore aujourd'hui celui du chef du gouvernement de Taïwan.

La réalité du pouvoir est cependant détenue par le chef de l'Armée nationale révolutionnaire chinoise, poste occupé presque sans interruption par Tchang Kaï-chek, qui cumule les postes de chef de l'État et chef du gouvernement de 1930 à 1931, redevient premier ministre en 1935, puis cumule à nouveau les charges à partir de 1943. Durant la guerre sino-japonaise, le titre de chef de l'État est revendiqué par les dirigeants du gouvernement collaborateur chinois, successivement Wang Jingwei (1940-1944) et Chen Chongbo (1944-1945). Ce n'est qu'en 1948, avec l'application de la constitution de 1947, que le chef de l'État chinois prend officiellement le titre de Président de la République de Chine, aujourd'hui encore détenu par le Président de Taïwan.

Chefs de l'État reconnus au niveau international[modifier | modifier le code]

République populaire de Chine[modifier | modifier le code]

Après la proclamation à Pékin du régime communiste chinois, le chef de l'État porte d'abord le titre officiel de président du gouvernement populaire central de la République populaire de Chine puis celui de président de la République populaire de Chine. Le véritable pouvoir réside cependant dans les postes de chef du Parti communiste et de président de la Commission militaire centrale. Depuis les années 1990, ces postes et celui de président de la République tendent à être à nouveau cumulés par la même personne, sauf en périodes de transition.

République de Chine (Taïwan)[modifier | modifier le code]