Président de l'Assemblée nationale du Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Présidence de l'Assemblée nationale du Québec
Image illustrative de l'article Président de l'Assemblée nationale du Québec
Logo de l'Assemblée nationale du Québec.

Image illustrative de l'article Président de l'Assemblée nationale du Québec
Titulaire actuel
Jacques Chagnon
depuis le
Création 1792 (Chambre d'assemblée du Bas-Canada)
Premier titulaire Jean-Antoine Panet
Résidence officielle Hôtel du Parlement du Québec, Québec
Site internet www.assnat.qc.ca
Politique au Québec
Image illustrative de l'article Président de l'Assemblée nationale du Québec
Pouvoir exécutif
Gouvernement
Conseil exécutif
Premier ministre
Ministères
Pouvoir législatif
Parlement du Québec
Assemblée nationale
Président
Chef de l'opposition
Pouvoir judiciaire
Cour d'appel
Cour supérieure
Cour du Québec
Législation
Charte des droits et libertés
Charte de la langue française
Code civil
Code de procédure civile
Débat constitutionnel
Autonomisme
Fédéralisme
Souverainisme
Élections
Partis politiques

La présidence de l'Assemblée nationale du Québec est la plus importante et la plus ancienne fonction de cette assemblée. Il arbitre les débats, interprète le règlement de l'Assemblée nationale, voit à l'administration de l'Assemblée (il préside ainsi la Commission de l'Assemblée nationale) et s'occupe de la représenter, notamment au niveau international. Avant la réforme parlementaire de 1968, on parlait de l'orateur (traduction du terme anglais speaker) de l'Assemblée législative.

Rôle du président[modifier | modifier le code]

Le président est élu par vote secret des députés à la première session qui suit une élection générale. Il a trois fonctions principales[1]:

  • Il arbitre les séances en appliquant le règlement de l'Assemblée. Il s'assure du bon déroulement des travaux et du respect des droits des membres. Il doit aussi faire évoluer le règlement.
  • Il est l'administrateur de l'Assemblée et en dirige les services. En particulier, il doit préparer un budget et s'assurer de la sécurité des édifices et des personnes. Il est assisté dans cette tâche par le Bureau de l'Assemblée, composé de députés du gouvernement et de l'opposition.
  • Il représente l'Assemblée nationale au Québec et dans le monde, particulièrement en maintenant des liens avec les autres législatures.

Évolution de la fonction[modifier | modifier le code]

Le parlementarisme ayant été introduit au Bas-Canada (prédécesseur du Québec actuel) sous le régime britannique, c'est naturellement sous l'influence du système de Westminster que la fonction de président a évolué.

Le principe du gouvernement responsable étant déjà acquis lors de la mise en place de l’Assemblée législative du Québec en 1867 dans le cadre de la Confédération canadienne, la fonction d'orateur est déjà considérée comme étant au-dessus des partis politiques. La fonction maintiendra son prestige jusqu'au premier tiers du XXe siècle, faute à un recours abusif à la procédure d'appel (où la majorité de la chambre peut renverser une décision de l'orateur). Cette procédure sera abolie en 1969, ce qui redonnera au président l'autorité nécessaire pour appliquer le règlement sans qu'une majorité partisane viennent remettre en question ses décisions.

Liste des présidents depuis 1867[modifier | modifier le code]

Début du mandat Président(e) Circonscription Parti Durée du mandat
     Joseph-Godric Blanchet Lévis Conservateur
     Pierre Fortin Gaspé
     Louis Beaubien Hochelaga
     Arthur Turcotte Trois-Rivières Conservateur indépendant
     1882 Louis-Olivier Taillon Montréal-Est Conservateur
     Jonathan Saxton Campbell Würtele Yamaska
     Félix-Gabriel Marchand Saint-Jean Libéral
     Pierre-Évariste Leblanc Laval Conservateur
     Jules Tessier Portneuf Libéral
     Henri-Benjamin Rainville Montréal #3
     Auguste Tessier Rimouski
     William Alexander Weir Argenteuil
     Philippe-Honoré Roy Saint-Jean
     Jean-Marie-Joseph-Pantaléon Pelletier Sherbrooke
     Cyrille-Fraser Delâge Québec
     Antonin Galipeault Bellechasse
     Joseph-Napoléon Francœur Lotbinière
     Hector Laferté Drummond
     Télesphore-Damien Bouchard Saint-Hyacinthe
     Lucien Dugas Joliette
     Joseph-Mignault-Paul Sauvé Deux-Montagnes Union nationale
     Bernard Bissonnette L'Assomption Libéral
     Valmore Bienvenue Bellechasse
     Cyrille Dumaine Bagot
     Alexandre Taché Hull Union nationale
     Maurice Tellier Montcalm
     Lucien Cliche Abitibi-Est Libéral
     John Richard Hyde Westmount—Saint-Georges
     Guy Lechasseur Verchères
     Rémi Paul Maskinongé Union nationale
     Gérard Lebel[2] Rivière-du-Loup
     Raynald Fréchette Sherbrooke
     Jean-Noël Lavoie Laval Libéral
     Clément Richard Montmorency Parti québécois
     Claude Vaillancourt Jonquière
     Richard Guay Taschereau
     Pierre Lorrain Saint-Jean Libéral
     Jean-Pierre Saintonge La Pinière
     Roger Bertrand Portneuf Parti québécois
     Jean-Pierre Charbonneau Borduas
     Louise Harel Hochelaga-Maisonneuve &&&&&&&&&&&&04491 an, 2 mois et 22 jours
     Michel Bissonnet Jeanne-Mance—Viger Libéral &&&&&&&&&&&018675 ans, 1 mois et 10 jours
     François Gendron Abitibi-Ouest Parti québécois &&&&&&&&&&&&&0842 mois et 22 jours
     Yvon Vallières Richmond Libéral &&&&&&&&&&&&08082 ans, 2 mois et 18 jours
     Jacques Chagnon Westmount—Saint-Louis &&&&&&&&&&&011103 ans, 0 mois et 14 jours

Note : Avant le , les titulaires du poste étaient appelés Orateur.

Vice-présidence[modifier | modifier le code]

Le président de l'Assemblée nationale du Québec est aussi aidé de trois vice-présidents.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le triple rôle du Président, sur le site de l'Assemblée nationale du Québec
  2. À partir du , il passa du titre d'orateur à président.

Voir aussi[modifier | modifier le code]