Présentation d'enfant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La présentation d'enfant, acte pastoral du culte protestant, est pratiquée le plus souvent dans les églises protestantes de type baptiste, qui ne pratiquent pas le baptême des nourrissons parce qu'elles estiment que le baptême est un acte de profession de foi et d'engagement personnel. D'autres églises protestantes pratiquent occasionnellement la présentation d'enfant tout en maintenant comme pratique normative le baptême des nourrissons.

La présentation d'enfant est parfois justifiée bibliquement par l'épisode de la « présentation » de Samuël au sanctuaire de Yahvé, dans l'Ancien Testament (1 Samuël 1. 24-28), ou par la bénédiction accordée aux enfants par Jésus-Christ dans le Nouveau Testament (Luc 18.16). Elle a pour vocation de manifester, autrement que par le baptême, la reconnaissance des parents et de l'église du don divin de la naissance et de la responsabilité des parents qui en découle. L'église est témoin et soutien de l'engagement pris par les parents.

La présentation est généralement pratiquée lors du culte dominical et consiste en une action de grâce pour la naissance de l'enfant, une prière pour lui et pour ses parents, et un engagement de l'église locale à soutenir la croissance spirituelle de l'enfant.

La forme des présentations peut varier selon les églises. La cérémonie commence parfois par une lecture biblique. Quand les parents se sont avancés avec l'enfant, l'officiant présente celui-ci à l'assemblée, ou demande aux parents de le faire. Le plus souvent, l'officiant demande aux parents d'affirmer oralement leur engagement à élever l'enfant dans la foi. Cet engagement public est suivi d'une ou plusieurs prières et d'une bénédiction prononcée par l'officiant, souvent après que celui-ci a pris l'enfant dans ses bras. L'assemblée est parfois invitée, pour clore la cérémonie, à chanter un cantique de profession de foi ou de bénédiction.